Le réseau de chaleur de Compiègne alimenté à 65 % d’énergie renouvelable

Mise en service de la chaufferie bois de Compiègne

 

Philippe Marini, Maire de Compiègne et Président de l’Agglomération de la Région de Compiègne (ARC), Aurélie Lehericy, Directrice Générale Adjointe ENGIE Solutions et Yann Madigou, Directeur Général du réseau de chaleur de Compiègne ont mis en service ce vendredi 1er avril 2022, la chaufferie bois de Compiègne, en présence des élus locaux et des partenaires.

Après deux ans de travaux, les Compiégnois bénéficient désormais de chauffage et d’eau chaude sanitaire produits à base d’énergie locale, renouvelable et décarbonée à 65 %.

 

Un projet vertueux au service du territoire

Résolument impliquée dans la transition énergétique du territoire, la Ville de Compiègne réitère son engagement dans les énergies vertes avec la mise en service de sa chaufferie biomasse, marquant une étape significative dans le verdissement du réseau de chaleur de la ville. D’une puissance totale de 14 MW, la chaufferie alimente l’équivalent* de 9 000 logements compiégnois en chauffage et en eau chaude sanitaire, à travers 16 km de réseau de canalisations enterrées, sillonnant les quartiers des Capucins, du Clos des Roses, des Maréchaux, des Sablons, du Centre-Ville, ainsi que des bâtiments publics tels que le complexe sportif de Huy ou encore l’Université Technologique de Compiègne.  

Grâce à cette mise en service, le nouveau mix énergétique du réseau de chaleur majoritairement renouvelable à 65 %, garantit un taux de TVA réduit pour ses abonnés (5,5 %), avec à la clé une chaleur à un prix stable. Ce choix énergétique permet d’éviter l’émission de 12 000 tonnes de CO2  par an soit l’équivalent de 7 000 véhicules en circulation.

 

La biomasse, une ressource locale et renouvelable

Le fonctionnement de la chaufferie biomasse de Compiègne repose sur la combustion de bois de récupération et de broyat de palettes. Ces combustibles sont acheminés dans la chaudière dans laquelle circule l’eau du réseau. Au contact de la chaleur, l’eau peut atteindre une température de 105°C. Celle-ci est ensuite envoyée vers le réseau de chaleur urbain pour alimenter les abonnés.

Energie majoritaire dans la production de chaleur, la biomasse constitue un levier stratégique au service de la décarbonation du territoire. La production, la transformation et l’utilisation d’énergies renouvelables s’organisent en circuit court. 80 % du bois provient d’un rayon inférieur à 100 km autour de Compiègne, permettant un approvisionnement direct et local.

Au travers de ce projet ambitieux de verdissement, ENGIE Solutions grâce à sa Délégation de Service Public local, accélère la transition énergétique de la Ville de Compiègne, grâce à l’expertise et au savoir-faire de ses équipes, dans ce projet d’un coût de 11,2 millions d’euros. Cette initiative a reçu également le soutien de l’ADEME dans le cadre du Fonds Chaleur à hauteur de 4,83 millions d’euros.

 

* Unité de mesure, un « équivalent logement » représente la consommation d’un logement moyen, d’environ 70 m2, occupé par une famille de quatre personnes. Il sert de référence commune pour exprimer les quantités de chaleur livrées, quelles que soient les caractéristiques des bâtiments desservis (logement, bureaux, hôpitaux, gymnases…).

 

Chiffres clés du réseau de chaleur de Compiègne :

  • 65 % d’énergies renouvelables et de récupération grâce à la chaufferie biomasse
  • 80 % du bois-énergie utilisé acheminé dans un rayon de 100 km
  • 67 sous-stations
  • 16 km de longueur de réseau
  • 9 000 équivalents logements alimentés
  • 12 000 tonnes de CO2 évitées par an
  • 65 GWh d’énergie produite annuellement
  • 11,2 millions d’€ au total investis dans la nouvelle chaufferie