Raccordement de la caserne de gendarmerie mobile de Chambéry au réseau de chaleur de la SCDC

La caserne du groupement et de l’escadron de gendarmerie mobile de Chambéry, située sur la commune de Bassens, est désormais raccordée au réseau de chaleur de Chambéry, opéré par la Société Chambérienne de Distribution de Chaleur (SCDC). L’inauguration a eu lieu ce jour en présence de Thierry Repentin, Maire de Chambéry, Alain Thieffenat, Maire de Bassens, du colonel Maxime Beaumont, Commandant du groupement de gendarmerie mobile de Chambéry et de Estelle Ezzeddine, Directrice de la SCDC. La mise en service est prévue dès le début de la saison de chauffe en octobre 2022. Au total, les vastes bâtiments de 16 834 m2 du quartier Lasalle seront alimentés en chaleur et en eau chaude sanitaire par de l’énergie à 67 % renouvelable, issue de la biomasse et du traitement des déchets.

 

La gendarmerie mobile  accélère sa transition écologique

Depuis 1987, la Ville de Chambéry confie à la SCDC, filiale d’ENGIE Solutions, le service public de production et de distribution de chaleur. Le réseau de chaleur dessert en chauffage et en eau chaude sanitaire plus de 27 500 équivalents logements ainsi que de nombreux équipements publics.

C’est maintenant au tour du quartier Lasalle à Bassens, qui accueille  l’escadron de gendarmerie mobile de Chambéry, de rejoindre ce réseau de chaleur vertueux. La caserne, dont la surface s’étend sur 17000 m2 accueille 150 gendarmes et leurs familles au quotidien sur le site. La mise en service est prévue pour octobre 2022.

 

Une mixité énergétique favorisant à 67 % les énergies renouvelables et de récupération

Ce nouveau raccordement témoigne du dynamisme de la SCDC et du réseau de chaleur, levier stratégique de la transition énergétique du territoire. Le groupement de gendarmerie mobile, quant à lui, s’inscrit dans une démarche de préservation des ressources et de sobriété énergétique.

Au cœur des enjeux environnementaux et dans un contexte énergétique incertain, le réseau de chaleur joue un rôle essentiel en matière de confort pour l’usager et de respect de l’environnement. Le mix énergétique de la SCDC s’appuie ainsi sur deux chaufferies biomasse (38 % de l’énergie produite) ainsi qu’une usine de Valorisation Energétique exploitée par Savoie Déchets (28 %).

Grâce à ce mix énergétique vertueux, la SCDC accompagne la Ville de Chambéry dans l’optimisation de son chauffage urbain, tout en s’engageant résolument dans la perspective des objectifs nationaux en faveur de la transition énergétique. Encouragée dans sa lancée, la Ville avait d’ailleurs obtenu le label Ecoréseau de la part de l’ADEME en 2021.

Le réseau de chauffage urbain est un atout majeur pour mener la transition écologique à Chambéry. Son élargissement constitue donc une avancée positive. Il permettra de fournir à nos militaires et à leurs familles une énergie plus propre et davantage décolérée des prix du gaz.

Thierry Repentin , Maire de Chambéry

Ce nouveau raccordement confirme toute la légitimité et la nécessité des réseaux de chaleur urbains à l’heure actuelle : solutions vertueuses, concurrentielles et efficaces appelées à se déployer dans les années à venir.

Estelle Ezzeddine , Directrice Générale de la SCDC

Vu le contexte sensible actuel, tous les leviers doivent être activés pour accomplir notre mission dans les conditions les plus viables. A travers le raccordement de ses bâtiments au réseau de chaleur, la gendarmerie de Bassens est fière de contribuer à la transition énergétique de son territoire.

Colonel Maxime Beaumont , Commandant du groupement de gendarmerie mobile de Chambéry

Chiffres clés du réseau de chaleur de Chambéry :

  • 550 sous-stations
  • 67 % d’énergies renouvelables
  • 56 000 tonnes de CO2 évitées par an
  • 58 km de réseau