Une nouvelle étape franchie pour chauffer les habitants de Tours Métropole à l’énergie verte et locale

Résolument engagée dans la transition énergétique, Tours Métropole Val de Loire a confié en 2019 à Tours Métropole Energies Durables (TM-ED), filiale à 100 % d’ENGIE Solutions, la création de son nouveau réseau de chaleur à travers une délégation de service public de 23 ans. Ce contrat prévoit le déploiement de 17 km de canalisations.

 

Dès 2024, l’équivalent de 10 000 logements et près de 30 bâtiments publics bénéficieront de chauffage et d’eau chaude sanitaire produits à 74 % à partir de biomasse, énergie renouvelable et locale. Etape finale de ce déploiement, la seconde chaudière biomasse vient d’être mise en service. La chaufferie ainsi équipée de l’ensemble de ses moyens de production a été inaugurée par Frédéric Augis, Président de Tours Métropole Val de Loire et Thierry Landais, Directeur du Territoire Nord ENGIE Solutions.

 

Une transformation en profondeur des modes de chauffage tourangeaux

Plus écologiques que les installations individuelles, les réseaux de chaleur alimentés à base d’énergie renouvelable constituent un levier stratégique au service de la transition énergétique. C’est pourquoi aux côtés de Tours Métropole Val de Loire, les équipes de TM-ED se mobilisent depuis près de trois ans pour développer ce nouveau réseau vertueux sur Tours Ouest-La Riche.

L’objectif est de déployer sur la Métropole 17 km de canalisations enterrées, qui achemineront l’énergie pour alimenter en chaleur et en eau chaude sanitaire 105 nouvelles sous-stations en pied d’immeubles. A l’heure actuelle, plus de 14 km de canalisations ont d’ores et déjà été posées dans les rues tourangelles. En seulement 3 ans, 80 % du réseau est réalisé !

Mise en service en août 2020, la première chaudière qui alimente en chauffage et en eau chaude sanitaire les bâtiments raccordés est désormais complétée par une seconde chaudière.

A noter que plusieurs bâtiments emblématiques de Tours bénéficient dès à présent de ce réseau de chaleur vertueux : Mame et les Beaux-Arts, l’Hôpital Bretonneau et Clocheville, ou encore les logements de Tours Habitat et de Ligéris.

 

Accompagner le déploiement d’un réseau au service de l’économie locale

L’alimentation en biomasse, avantage clé de cette nouvelle infrastructure décentralisée d’énergie, est un choix résolu de Tours Métropole Val de Loire et de TM-ED en faveur de l’économie locale. La nouvelle chaufferie du Menneton, désormais dotée de deux chaudières biomasse de 6 MW de puissance, est alimentée exclusivement par du bois énergie issu des forêts locales situées dans un rayon maximal de 100 km. Le soutien de la filière bois tourangelle permet ainsi la création de 5 emplois.

 

Une communication pro-active autour du projet

Pour informer les habitants tout au long des travaux, un dispositif de communication spécifique a été mis en place à chaque phase d’extension. Plus de 5 000 courriers ont notamment été distribués dans les boîtes aux lettres ou affichés à l’entrée des bâtiments et plus d’une centaine de rendez-vous hebdomadaires ont été organisés à proximité des chantiers, pour expliquer le déroulement des travaux et les atouts du réseau.

 

Chiffres clés :

  • Une chaufferie composée de 2 chaudières biomasse de 6 MW et de 2 chaudières d’appoints gaz de 10 et 13 MW
  • 74 % d’EnR
  • 17 km de nouvelles canalisations
  • 105 nouvelles sous-stations
  • 1 nouvelle chaufferie
  • 20 000 tonnes de CO2 évitées
  • 23 ans de Délégation de Service Public
  • 32 M€ d’investissement portés par le délégataire et soutenu par l’ADEME à hauteur de 8,9 M€ et 600 000 € de la Région Centre Val de Loire.