Vendredi 29 mai, les représentants de la Communauté d’Agglomération Pau Béarn Pyrénées, d’ENGIE Solutions, de la Banque des Territoires et de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour ont posé la première pierre de la centrale de production de chaleur du Réseau de chaleur urbain, qui marque le début des travaux dans leur ensemble.

Avec la construction de la centrale de production de chaleur sur le campus, le réseau de chaleur urbain de l’agglomération paloise se matérialise concrètement. Pour construire cette centrale sur le site de l’UPPA, la Communauté d’Agglomération Pau Béarn Pyrénées a contracté avec l’Université une convention d’autorisation d’occupation temporaire pour la parcelle concernée. De même, pour le cheminement des tuyauteries du réseau (en souterrain) jusqu’à la centrale, une convention de servitude a été établie. Cette centrale assurera l’appoint et le secours pour les besoins de chaleur en complément des sources d’énergie renouvelables lorsque nécessaire, à savoir l’Unité de Valorisation Energétique des déchets située à Lescar, et une centrale à bois qui sera construite à Lons.

« Depuis ces sites, l’acheminement de la chaleur par un réseau souterrain est invisible. Elle réapparait dans un bloc technique sculptural à l’UPPA, explique l’architecte Julien Camborde. Ce bâtiment est donc un véritable totem qui met en exergue l’énergie en mouvement et la variation de production de chaleur par son jeu aléatoire de nervures verticales aux teintes et dimensions multiples en façades. Tel un égaliseur, les couleurs chaudes des profilés métal thermolaqués s’enlacent autour de la chaufferie créant un ruban dynamique en perpétuel mouvement. »

Cette première étape s’articule avec le début des travaux de pose du réseau en lui-même qui ont commencé sur le campus de l’UPPA le 25 mai dernier. La prochaine étape concernera l'avenue Joliot Curie sur Lons et Lescar, à partir de juillet. Lancé le 29 avril 2019 via un Contrat de Concession de Service Public signé avec la société Pau Béarn Pyrénées Energies Services, filiale d’ENGIE Solutions et de la Banque des Territoires, le réseau de chaleur concrétise l’engagement de la Communauté d’Agglomération Pau Béarn Pyrénées dans la lutte contre le changement climatique. Il constitue une nouvelle offre énergétique pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire, en complément des fournisseurs d’électricité et de gaz. L’objectif est de relier 169 bâtiments, principalement des logements collectifs, bâtiments à usages de bureaux, équipements de sports et loisirs, établissements de santé et établissements scolaires. La majorité des polices d’abonnement ont d’ores et déjà été signées. Ce projet ambitieux, d’un coût total d’investissement de 51 millions d’euros, bénéficie également aux entreprises locales dont les principales (MAS, SOGEBA, SNATP) sont à pied d’oeuvre pour relancer leur activité dans le respect des nouvelles contraintes sanitaires imposées suite à la crise du COVID 19.

Chiffres-clés

  • Investissement de 51 Millions d’€
  • 9000 équivalent - logements alimentés
  • 44 km de canalisations souterraines
  • 169 sous-stations (points de livraison de l’énergie aux clients) pour 110 GWh/an livrés
  • Taux d’EnR ≥ 75 %
  • Des travaux qui commencent dès 2020 et s’étaleront jusqu’en 2023