Pistes cyclables, zones à faibles émissions, nouvelles lignes de tramway : à Paris, à Bordeaux ou encore à Grenoble, les initiatives se multiplient pour réduire les déplacements en véhicules à carburant fossile. L'enjeu est crucial, car en France, 87 % des trajets se font par la route, et le transport concentre 31 % des émissions de gaz à effet de serre*. Le passage à une mobilité propre est donc essentiel pour réussir la transition bas carbone.

La mobilité de demain va favoriser au cœur des villes et des territoires des modes de déplacement plus pratiques, peu polluants et respectueux de l'environnement. Cette mobilité verte repose sur la mise en place de solutions décarbonées : bus à hydrogène, véhicules hybrides et électriques, tramways, etc.

 

En 2030, les voitures électriques et hybrides représenteront 58 % des ventes en Europe.

(Source : BCG) 

De nouveaux usages partagés, basés sur des services connectés, boostent le phénomène : transport à la demande, deux-roues en libre-service, autopartage. Autre tendance forte qui s'impose, la mobilité multimodale, c'est-à-dire combiner plusieurs modes de transport lors d’un même trajet.

Cette évolution demande de repenser les équipements et les infrastructures, d’améliorer la logistique urbaine et de fluidifier le trafic. Les collectivités sont donc en première ligne pour déployer une mobilité verte efficace qui rende au quotidien le territoire plus accessible et attractif. 

Leur priorité ? Des transports publics plus performants, en améliorant fréquence, ponctualité et maillage. Mais aussi en passant aux carburants propres : la Ville de Pau a inauguré, par exemple, fin 2019, la première ligne de bus « zéro émission » de France. Tandis qu'au Sénégal, le nouveau TER électrique de Dakar désengorge la capitale tout en réduisant les émissions de CO2 de 8 500 tonnes par an. En parallèle, de nombreuses entreprises verdissent aussi massivement leurs flottes. 

Résultat, les véhicules à hydrogène, électriques et bioGNV fleurissent dans les villes, ainsi que les stations de recharge, comme celle du Syndicat Mixte des Transports Artois-Gohelle ou les bornes de charge électrique de Strasbourg. Portée par le plan européen de relance verte de juillet 2020, la mobilité hydrogène est notamment en plein essor.

 

En 2030, 100 % des transports collectifs et à la demande seront zéro émission. 

(Source : BCG)

À l’ère des capteurs numériques et de la géolocalisation, l’efficacité de la mobilité durable repose également sur les systèmes de transport intelligents, tel que Navineo. Ces solutions optimisent en temps réel la gestion des infrastructures, des flux et de l’information donnée, améliorant la qualité des déplacements.

Acteur majeur de la mobilité bas carbone, ENGIE Solutions propose aux collectivités et aux entreprises une offre intégrée clés en main qui répond à chacun de leurs besoins pour avancer ensemble vers une mobilité verte, partagée et connectée : planification urbaine, infrastructures de transport, carburants propres et systèmes intelligents.

* Source : SDES