Mardi 29 octobre, Pierre MATHONIER, Maire d’Aurillac, et Michel MATHIEU, Président d’Aurillac Chaleur Bois ont visité le chantier de la chaufferie qui alimentera le réseau de chaleur de la ville d’Aurillac. C’est à cette occasion qu’ont été livrées les chaudières biomasse de cette chaufferie qui sera exploitée par ENGIE Solutions, et notamment le foyer et l’échangeur de la grande chaudière.

La chaufferie d’une puissance de crête de 27 Mégawatts (MW) est en effet équipée de 2 chaudières bois-énergie de 9,4 MW. Sur les 45.000 Mégawatt-heure (MWh) produits annuellement par la chaufferie, près de 90 % le seront à partir du bois.

Cette chaufferie sera prochainement exploitée pendant 24 ans par ENGIE Solutions via la société dédiée Aurillac Chaleur Bois (ACB).

Actuellement en cours de réalisation, ce réseau d’une longueur de 15 kilomètres alimentera en chauffage et eau chaude sanitaire l’équivalent de 3.500 logements (logements sociaux, bâtiments communaux, établissements de santé, groupes scolaires et résidences privées).

Trois éventuelles extensions de ce réseau sont à l’étude et pourraient ainsi permettre d’augmenter significativement le nombre de logements concernés.

À travers ce projet, la Ville d’Aurillac et la société ACB ont fait le choix d’un équipement présentant un intérêt social et respectueux de l’environnement.

En effet, il va offrir à ses abonnés la possibilité de bénéficier d’une énergie moins coûteuse et moins polluante.
 

Une chaleur plus économique, produite à partir d’énergie locale

Le choix d’une chaufferie bois (énergie locale et renouvelable) va permettre de fournir une énergie qui garantira aux abonnés une chaleur à un prix compétitif et stable puisque déconnectée des fluctuations des prix des énergies fossiles.

Ce choix énergétique permettra une diminution des rejets de 10.500 tonnes de CO₂ par an, représentant l’équivalent des émissions de près de 5.000 véhicules circulant dans la ville d’Aurillac sur une période d’un an, soit la circulation de près de la moitié de la population.

Un choix qui va appuyer la stratégie du groupe ENGIE dans sa volonté d’accompagner ses clients dans la transition zéro carbone. Avec un soutien financier fort de l’ADEME, le montant de l’investissement s’élève à 17 M€ avec des travaux qui seront réalisés par des entreprises du bassin aurillacois.