Le verdissement à 65 % du réseau de chaleur de Compiègne sera effectif au printemps

Compiegne_vue_architecte_STUDIO_TLa.jpg

Yann Madigou, Directeur Grands Territoires ENGIE Solutions et Philippe Marini, Maire de Compiègne et Président de l’Agglomération de la Région de Compiègne (ARC), ont accueilli les élus et les partenaires de la ville de Compiègne, de l’Agglomération et d’ENGIE pour une visite du chantier de la chaufferie biomasse de Compiègne. Une fois la nouvelle chaufferie terminée, sa mise en service interviendra au printemps 2022. Elle fera la part belle à une énergie renouvelable et locale dans le mix énergétique du réseau, avec la valorisation de biomasse-bois à 65 %.  

 

Un engagement fort pour la transition énergétique

Afin de répondre aux enjeux écologiques et énergétiques du chauffage collectif à Compiègne, la chaufferie biomasse est le fruit de l’engagement de la Ville en faveur de la transition énergétique du territoire, accompagnée par les équipes d’ENGIE Solutions qui exploitent le réseau à travers une délégation de service public.

L’intégration d’énergie renouvelable à hauteur de 65 % dans le mix énergétique du réseau est un enjeu à la fois écologique et économique. Cela permettra de décorréler les ressources énergétiques des fluctuations liées aux énergies fossiles, tout en apportant eau chaude et chaleur vertueuses à 9 000 équivalents logements* compiégnois.

Valoriser la biomasse, ressource renouvelable et locale, permettra d’éviter l’émission de 12 000 tonnes de CO2 par an soit l’équivalent de 7 000 véhicules en circulation. A ce titre, le projet d’un montant total de 11,2 millions d’euros bénéficie du soutien de l’ADEME à hauteur de 4,83 millions d’euros dans le cadre du Fonds Chaleur.

 

Un calendrier efficace pour une mise en service au premier semestre 2022

Accompagnés de leurs sous-traitants locaux, les équipes d’ENGIE Solutions œuvrent depuis le mois d’avril 2021 pour construire la nouvelle chaufferie biomasse de 14 MW. Énergie majoritaire dans le futur mix énergétique du réseau, la biomasse constitue un levier stratégique au service de la décarbonation du territoire Compiégnois. La production, la transformation et l’utilisation d’énergies renouvelables s’organisent en circuit court. 80% du bois provient d’un rayon inférieur à 100km permettant un approvisionnement direct de palettes non réutilisables et de résidus de l’entretien de de l’exploitation forestière.

Cette visite technique a permis à Philippe Marini et à ses invités de constater l’avancée de ce chantier stratégique pour la transition énergétique du territoire compiégnois.

 

Chiffres clés du réseau de Compiègne :

  • 66 sous-stations
  • 16 km de longueur de réseau
  • 65 % d’énergies renouvelables et de récupération grâce à la chaufferie biomasse
  • 9 000 équivalents logements alimentés
  • 12 000 tonnes de CO2 évitées par an
  • 65 GWh d’énergie produite annuellement
  • 11,2 millions d’euros d’investissement

 

* Unité de mesure, un « équivalent logement » représente la consommation d’un logement moyen, d’environ 70 m2, occupé par une famille de quatre personnes. Il sert de référence commune pour exprimer les quantités de chaleur livrées, quelles que soient les caractéristiques des bâtiments desservis (logement, bureaux, hôpitaux, gymnases…).