90 % d'ENR grâce au bois de récupération dans le mix énergétique du réseau de chaleur du Grand Reims

BOIS_B_Grand_Reims

Catherine Vautrin, Présidente du Grand Reims et Yann Rolland, Directeur Général Délégué ENGIE Solutions ont procédé à la pose de la première pierre du chantier pour intégrer le bois de récupération (bois B) dans le mix énergétique du réseau. Deux ans après l’annonce par le gouvernement des 25 mesures en faveur des réseaux urbains, le passage au bois B à Reims est concret. 

La valorisation de cette nouvelle source d’énergie permettra ainsi de produire une chaleur d’origine renouvelable à 90% à l’horizon 2022. Un projet de deux années qui s’inscrit pleinement dans l’atteinte des objectifs environnementaux du Grand Reims : intégrer durablement le réseau de chaleur dans le tissu urbain en favorisant le recours à une énergie renouvelable et de récupération.

 

Vers la neutralité carbone du Grand Reims

Ce projet ambitieux, soutenu financièrement par l’Ademe, résulte de la volonté commune du Grand Reims, de la Ville de Reims et d’ENGIE Solutions de verdir le réseau de chaleur rémois et ainsi agir sur la qualité de l’air du territoire.

Exploité à travers une délégation de service public par Soccram, filiale locale d’ENGIE Solutions, le réseau de chaleur fournit chauffage et eau chaude sanitaire à l’équivalent de 17 000 logements, majoritairement à partir de l’incinération des déchets du Centre de Valorisation Energétique (C.V.E) Remival et du bois plaquette (bois déchiquetés issus de résidus d’exploitation forestière, de sous-produits de l’industrie du bois).

Un taux d’énergie renouvelable et de récupération (EnR&R) actuel de 60 %, que le projet d’intégration du bois de récupération portera à 90 % d’ici fin 2022. Pour cela, il est nécessaire d’adapter la chaufferie existante.

 

Transformer un bois privé de débouchés en ressource renouvelable

L’ajout du bois de récupération, issu des déchets d’ameublement et de chantier, parmi les sources de production de chaleur du réseau du Grand Reims, présente de nombreux avantages :

  • Mettre définitivement fin au charbon et ainsi, passer d’un taux d’EnR&R de 60 à 90 % en divisant par six les émissions de CO2.
  • Poursuivre le développement du réseau en proposant une chaleur renouvelable à toujours plus d’usagers, en raccordant notamment le quartier des Châtillons, soit 2 000 logements supplémentaires.
  • Proposer au territoire rémois une solution de valorisation du bois de récupération, un déchet local qui s’offrira une seconde utilité en devenant source de production de chaleur au service des logements, bâtiments communaux et bureaux. 
  • Poursuivre l’évolution et le verdissement du réseau en privilégiant les sources de production locales et en favorisant l’économie circulaire : le bois plaquette actuellement utilisé sur le site de production est issu d’un rayon de 100km alentours, un approvisionnement local que les parties prenantes souhaitent conserver dans le cadre de l’intégration du bois de récupération.
  • Garantir une maitrise du prix de la chaleur pour les abonnés du réseau de chaleur du Grand Reims.

 

Objectif : alimenter les Rémois en chaleur vertueuse à 90 % d’ici 2022  

En décembre 2020, le Conseil Communautaire du Grand Reims a voté à l’unanimité l’avenant 24 de la Délégation de Service Public en faveur du verdissement du réseau de chaleur rémois. Depuis, la Communauté Urbaine du Grand Reims, la ville de Reims et ENGIE Solutions avancent conjointement pour la réalisation de ce projet :

  • Printemps / Eté 2021 : début des phases de démolissement et de terrassement
  • Début 2022 : livraison et assemblage des générateurs biomasse
  • Début 2022 : travaux de voirie pour le raccordement des nouveaux abonnés
  • Automne 2022 : mise en service des installations

Recomposée à l’été 2020, la Communauté urbaine que j’ai à nouveau l’honneur de présider entame une nouvelle période de six ans avec une ambition renforcée, celle de créer de nouvelles impulsions pour accélérer le développement durable de notre territoire. Notre projet de territoire est désormais de faire du Grand Reims un territoire référent en matière de neutralité carbone et de transition énergétique. L’évolution du réseau de chauffage urbain Croix-Rouge est emblématique de notre capacité à mobiliser les acteurs clés, implantés sur notre territoire et au-delà, en faveur de l’excellence environnementale, au final, pour le bien-être de nos habitants.

Catherine Vautrin , Présidente de la Communauté Urbaine , Grand Reims

L’intégration du bois de récupération dans le mix énergétique du réseau de chaleur du Grand Reims est une traduction concrète de la capacité de nos équipes à imaginer les solutions les plus vertueuses au service des décideurs, des habitants et du dynamisme local. C’est une fierté d’accompagner un territoire pionnier dans la transition vers un monde neutre en carbone à travers ce projet emblématique.

Yann Rolland , Directeur Général Délégué ,  ENGIE Solutions

Chiffres clés du réseau de chaleur rémois :

  • Un taux d’ENR&R de 90 % à l’horizon 2022
  • Emissions de gaz à effet de serre (CO2) divisées par 6, réduit à 20 g de CO2/kWh
  • 32 km de réseau
  • 70 points de livraison
  • 140 MW de puissance installée
  • Près de 20 000 équivalents logements raccordés au réseau