Le développement du réseau de chaleur se poursuit, vers une technologie plus verte et plus économique

Marie-Claude Jarrot, Maire de Montceau-Les-Mines et Thierry Landais, Président de Moncia, filiale d’ENGIE Solutions chargée de l’exploitation du réseau de chaleur, ont signé ce mercredi 23 février un nouvel avenant destiné à poursuivre la transformation vertueuse du réseau, majoritairement alimenté à base d’énergie renouvelable et locale. Dès 2023, l’intégralité de cette infrastructure décentralisée d’énergie sera passée en basse température. Une technologie plus économique qui augmentera considérablement le rendement tout en accélérant le verdissement du réseau, au service des Montcelliens et de l’Hôpital Jean Bouveri.

 

Parachever la mutation du réseau

Gestionnaires du réseau de chaleur, les équipes de Moncia acheminent depuis 2013 eau chaude et chauffage vers de nombreux logements, bâtiments privés et communaux stratégiques comme l’Hôpital Jean Bouveri.

Acteur public local de premier plan, l’hôpital était alimenté quant à lui depuis 1955 par un réseau vapeur aérien haute pression dédié de 4 kilomètres. Cette technologie désormais dépassée engendrait une importante déperdition d’énergie tout en nécessitant l’utilisation de gaz.

Désireuses d’accélérer la transformation de cette dernière partie du réseau, la Ville de Montceau-Les-Mines et Moncia s’engagent pour préserver la sûreté de l’installation et optimiser son fonctionnement en actant le remplacement de ce réseau aérien par un nouveau réseau enterré basse pression. Une fois mise en service à l’horizon 2023, cette technologie déjà déployée sur le reste du réseau assurera un meilleur rendement, tout en modernisant intégralement la technologie d’apport de chaleur à l’hôpital.

 

Une énergie plus verte et économique au service du confort des habitants

Véritable outil de confort urbain, le réseau de chaleur de Montceau-les-Mines franchit une étape importante de son verdissement.

En effet, la Ville de Montceau-les-Mines et Moncia accélèrent la transition énergétique du territoire : en diminuant le recours au gaz, elles font le choix de valoriser une plus grande quantité d’énergie renouvelable.

L’énergie du réseau est actuellement composée de 57 % de bois énergie, 6 % de cogénération (production simultanée d’électricité et de chaleur) et 37 % de gaz. Une fois l’opération terminée, le mix énergétique sera résolument transformé pour atteindre 60 % d’énergie renouvelable à base de biomasse et 22 % de cogénération, diminuant de près de 20 % l'utilisation de gaz. Un véritable gain qui permet d’éviter aux abonnés (bailleurs, syndics de copropriétés, etc.) l’augmentation des quotas de CO2 tout en stabilisant le prix de la chaleur.

 

La signature de cet avenant constitue une étape importante, puisque l’ancien réseau aérien qui alimentait le CH Jean Bouveri, aussi inesthétique qu’obsolète, va céder la place à un réseau enterré nettement plus efficient. Il s’agit donc d’un atout supplémentaire dans la modernisation de notre hôpital, et nous nous en réjouissons. A travers cet avenant, la Ville et Moncia marquent également leur volonté commune de s’engager en faveur des abonnés afin qu’ils puissent bénéficier d’une baisse tarifaire, et de renforcer ainsi l’attractivité de notre réseau de chaleur. Nous sommes très satisfaits puisque notre collaboration avec Moncia s’inscrit dans une démarche vertueuse en matière de transition énergétique, qui va dans le sens des engagements pris par la municipalité en faveur d’un développement raisonné et respectueux de l’environnement. En bref, un avenant qui consacre une démarche gagnante pour la Ville, les Montcelliennes et les Montcelliens. Je tiens enfin à souligner l’excellente collaboration entre les équipes de la Ville et celles de Moncia.

Marie-Claude Jarrot ,  Maire de Montceau-les-Mines

Chiffres clés :

  • 73 postes de livraison
  • 19 km de canalisations
  • 35 GWh livrés chaque année
  • 8 721 tonnes de CO2 évitées par an
  • Près de 3 500 équivalents logements alimentés