Eiffage et ENGIE Solutions remportent en groupement (50/50) la réalisation du système de ventilation, désenfumage et décompression tunnel des lignes 16 et 17 du Grand Paris Express pour un montant de 58 millions d’euros

metro tunnel paris

Eiffage, au travers de sa filiale Eiffage Énergie Systèmes (mandataire), et ENGIE Solutions viennent de remporter, en groupement (50/50), la réalisation du système de ventilation, désenfumage et décompression des tunnels des lignes 16 et 17 du Grand Paris Express. Le montant du marché s’élève à 58 millions d’euros selon la répartition suivante : 31 millions d’euros pour Eiffage Énergie Systèmes et 27 millions d’euros pour ENGIE Solutions.

 

Pilotée par Eiffage Énergie Systèmes, l’opération porte sur l’ensemble de la ligne 16 de la gare de Saint-Denis Pleyel à la gare de Noisy-Champs. Pour la ligne 17, il concerne la partie comprise entre la gare Le Bourget RER et la gare Triangle de Gonesse. Les deux lignes comportent 40 kilomètres de voies, 12 gares et 42 ouvrages annexes.

 

Le contrat prévoit la fourniture, l’installation et la mise en service :

  • l’installation de 67 ventilateurs d’une puissance de 355 kW dans les ouvrages annexes ainsi que tous les éléments des lignes de ventilation ;
  • des passerelles, des garde-corps et des équipements de manutention nécessaires aux opérations de maintenance ;
  • de tous les équipements basse tension associés ;
  • des automates industriels, des armoires de contrôle commande, des coffrets de désenfumage en gare, des IHM (Interfaces Homme/Machine) locales et du serveur Ventilation Tunnel.

 

Au-delà des exigences techniques, le contrat implique l’organisation d’une logistique de chantier complexe en milieu urbain dense, dans le respect d’un planning très court.

Le projet intègre une forte dimension environnementale afin de minimiser l’impact des travaux en respectant la charte « Environnement des chantiers », mise en place par la Société du Grand Paris, ainsi qu’une dimension sociétale avec un engagement de 4 000 heures d’insertion professionnelle et 20 % des travaux confiés à des PME.