La pandémie de Covid-19 a porté un coup d’arrêt à l’économie mondiale. Inédite, cette crise est pourtant une opportunité pour accélérer la transition écologique et inventer de nouveaux modèles qui n’épuisent pas les ressources naturelles. Partout en France, acteurs publics et privés déploient des initiatives en faveur de cette relance verte.

Nous pouvons relancer notre économie en la rendant plus résiliente et durable, par une stratégie de reprise respectueuse du climat et de la biodiversité, en ligne avec l’objectif de neutralité carbone d’ici à 2050. Cette relance donnerait jour à un monde où la préservation de l’environnement et la neutralité carbone imprégneraient toute activité humaine. 

  • La lutte contre le réchauffement climatique est prioritaire pour 30 % des Français.
    (Source : Étude BVA)

 

Pouvoirs publics et privés, les moteurs de la relance verte 

Le succès de ce modèle sobre en énergie et en matières premières repose sur une transformation profonde : dissocier croissance et consommation de ressources en créant une chaîne de valeur vertueuse. Les pouvoirs publics jouent un rôle décisif dans sa réussite. Le gouvernement français a déjà annoncé faire de la décarbonation de l’économie le fil rouge de son plan de relance. En effet, sur les 100 milliards d’euros de ce plan de relance de l’économie, 30 milliards devraient être consacrés à la transition écologique.

Cette relance verte ne se concrétisera pas sans impliquer les collectivités territoriales : elles portent 70 % de l’investissement public français et disposent de compétences clés pour avancer dans les transports décarbonés, les énergies renouvelables locales, l’économie circulaire ou la rénovation des bâtiments énergivores.

Les entreprises sont aussi en première ligne. Elles devront se réinventer pour optimiser leur efficience énergétique et développer des modes de production plus écologiques, via des solutions décarbonées innovantes. Dans l’industrie, les services et le retail, la convergence entre le digital et les technologies vertes permet déjà d’avancer vers une performance plus durable et plus respectueuse de l’environnement.

  • Une relance verte pourrait favoriser une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 15 % à 30 % d’ici à dix ans.
    (Source : Les Echos)

 

Rénovation thermique, déploiement des énergies renouvelables, éco-mobilité : les enjeux d’un monde décarboné

L’efficacité énergétique et la rénovation thermique des bâtiments sont clés dans la relance verte puisqu’ils représentent 27 % des émissions de gaz à effet de serre. En jeu, la généralisation de constructions intelligentes et frugales, qui consomment moins d’énergie qu’elles n’en produisent.

Au cœur des territoires, la production d’énergies renouvelables locales, comme le gaz vert et le photovoltaïque a le vent en poupe. Soutenir le déploiement de ces énergies est primordial pour faire émerger une économie décarbonée, circulaire et durable. 

Côté transports, relever le défi de la mobilité verte est un impératif sanitaire et climatique, réalisé en développant de nouvelles pratiques durables : co-voiturage, fret ferroviaire, véhicules électriques et à hydrogène, transport public zéro carbone et systèmes intelligents.

Face à l’urgence climatique, ENGIE Solutions inscrit son action dans la transition vers la neutralité carbone. Nos solutions permettent aux entreprises, aux industries et aux collectivités de relancer leurs activités de manière pérenne, en les accompagnant dans une croissance verte adossée à de nouvelles façons de produire, de consommer et de vivre, sources de bien-être et de performance durable.