Dossier

    BIM bang, le bâtiment fait sa révolution

    Le BIM, c’est quoi au juste ? Une jolie maquette 3D d’un bâtiment ? Un catalogue de données techniques ? Le symbole de la construction du futur ? Le BIM, c’est tout cela, oui, mais bien plus encore.

    Cela fait une trentaine d’années que le BIM existe, alors pourquoi ce soudain intérêt collectif ? Tout d’abord, parce que les récentes avancées technologiques, dont la fulgurante progression de la puissance des ordinateurs, permettent une multitude de nouvelles possibilités, notamment une utilisation par le grand public. Ensuite, parce que le BIM apporte des solutions aux enjeux du marché et à ceux de la transition énergétique. Il permet également au monde du BTP d’entamer sa transition digitale.

    Qu'est-ce que le BIM ?

    Qu'est-ce que le BIM ?

    Le BIM, acronyme de l’anglais Building Information Modeling (que l’on pourrait traduire par Bâtiment et Informations Modélisées), est effectivement bien souvent résumé à un logiciel permettant de créer une maquette numérique d’un bâtiment. Or, outre cette représentation 3D qui résulte de la mise en commun de toutes les données d’un bâtiment, le BIM désigne avant tout un processus de structuration, de création, de production, d’échange, d’analyse, de gestion et d’exploitation de données intelligentes. La notion de BIM ne se limite d’ailleurs pas aux seuls bâtiments. Elle inclut également l’ensemble des acteurs de la construction, de l’exploitation et de la vie d’un bâtiment. Ainsi, le BIM concerne l’ensemble du cycle de vie d’un ouvrage, de sa conception à sa déconstruction.

    Tout savoir sur le BIM en 1'30 mn

    Le BIM est fait pour vous

    Ingénieurs, entrepreneurs, propriétaires, exploitants… ils font tous partie de la vie d'un ouvrage, et donc de l'écosystème BIM.
    Le BIM au service de... - 1/5

    Bureaux d’études, architectes et ingénieurs

    • Accompagne les équipes à toutes les étapes du projet
    • Évite les erreurs de géométrie
    • Facilite la collaboration entre les parties prenantes
    • Aide à la maîtrise des coûts de construction
    • Permet l'analyse et l'anticipation
    bim batiment smart building architectes
    Le BIM au service de... - 2/5

    Maîtres d’ouvrage, entrepreneurs et fabricants

    • Propose une seule source de dessin
    • Permet les modifications en temps réel
    • Aide à la maîtrise du planning
    • Permet une fabrication plus précise
    bim batiment smart building maitres d'ouvrage chantier
    Le BIM au service de... - 3/5

    ​​​​​​​Propriétaires et gestionnaires de patrimoine

    • Les informations collectées durant la construction sont remises au propriétaire
    • Les informations sont enrichies durant toute la vie du bâtiment
    • L’aménagement est optimisé
    • Le patrimoine prend de la valeur
    bim batiment smart building patrimoine
    Le BIM au service de... - 4/5

    Exploitants et energy managers

    • Facilite la gestion du bâtiment
    • Garantit la performance énergétique (gestion de l’énergie et du confort)
    bim batiment smart building exploitants
    Le BIM au service de... - 5/5

    Occupants et usagers

    • Optimise le confort
    • Permet la création de services pour les usagers
    bim batiment smart building occupants usagers

    Une directive européenne est parue il y a quelques années incitant fortement les pays membres à déployer le processus BIM, notamment sur des projets publics. Si certains pays l’ont même rendu obligatoire sur un certain type de projets, ce n’est pas encore le cas de la France.

    Dans ce cadre, de nouveaux métiers émergent, à l’image des BIM Managers et autres prestataires de synthèse en environnement BIM.

    De la conception à la déconstruction

    Le BIM vit au rythme des bâtiments. En effet, dès la conception, le BIM apporte de la valeur à un ouvrage.
    Pour le confort des occupants

    Le BIM, un écosystème collaboratif pensé pour le bâtiment et ses usagers

    Détaillons l’apport de valeur du BIM en phase d’exploitation. Partie intégrante du smart building, le BIM doit être compris comme une mise en commun de l’ensemble des données du bâtiment (référentiel patrimonial, GTB, GMAO, IoT, etc.) autour d’une plateforme unique. Il s’agit de données statiques, issues de la maquette, et de données dynamiques, provenant de l’exploitation. Ces datas sont rendues accessibles à tous les acteurs du site et contextualisées sur des environnements 2D et 3D (maquettes numériques du bâtiment). Équipements, réseaux de tuyaux masqués sous les faux-plafonds, par exemple, mobilier et réseaux électriques sont localisables en un coup d’œil. Ainsi, ces informations permettent des interventions techniques plus rapides, plus efficaces et plus précises.

    Pour le propriétaire ou gestionnaire de patrimoine.

    Exploiter son ou ses sites sous BIM revêt de nombreux avantages

    Tout d’abord, la récolte des données et leur mise en commun lui fournit une connaissance exacte de son patrimoine, mais aussi une meilleure compréhension. En effet, l’environnement 3D permet de se projeter et de mieux mesurer les enjeux d’un bâtiment. Ensuite, le BIM en exploitation assure au propriétaire la valorisation de son bien. Maintenance prédictive, économies d’énergies, amélioration de la performance globale… grâce au BIM, son patrimoine est optimisé. Enfin, toutes ces données servent également à assurer le confort des occupants du bâtiment (température, hygrométrie, qualité de l’air intérieur, etc.) auxquels il peut permettre d’offrir de nouveaux services ! Un véritable écosystème alimenté par de multiples sources, travaillant au service du bâtiment mais aussi des occupants qu’il abrite !

    Du BIM au CIM

    Et si on intégrait intelligemment le bâtiment dans son environnement ?

    Créer de la valeur patrimoniale, proposer de nouveaux services, optimiser les dépenses d’énergie et rendre les bâtiments vivants, évolutifs et adaptés à leurs occupants et leurs usages… Autant de défis auxquels tente de répondre le BIM, qui permet au monde du bâtiment de faire un grand pas vers le futur.

    Dessiner le futur du smart building et de la smart city.

    Le monde du bâtiment était jusqu’à présent relativement épargné par les grandes révolutions, mais il se trouve aujourd’hui à la convergence de ces grandes mutations technologiques, démographiques et environnementales. Le bâtiment entre dans l’ère du numérique, encouragé par les avancées technologiques, les changements sociétaux et les exigences nationales sur le plan écologique. Cette révolution change la façon de concevoir le bâtiment, de le construire, de l’exploiter, de l’utiliser, mais aussi la ville qui l’entoure. Et le BIM est très logiquement un des acteurs principaux de cette mutation.

    Du BIM au CIM, quels sont les défis de la smart city ?

    Il s’agit également de penser le bâtiment dans son environnement et d’intégrer intelligemment le smart building dans la smart city. C’est le CIM, pour City Information Modeling. Les principaux challenges de la smart city seront d’ordre économiques, énergétiques, sécuritaires et routiers. Et les solutions offertes par l’exploitation de la donnée sont infinies. À l’échelle d’un quartier ou d’une ville tout entière. Et si l’écosystème BIM permet le partage et la valorisation de datas au service des gestionnaires, parties prenantes et occupants d’un bâtiment, le CIM met la donnée au service de tout usager urbain.

    Le BIM en chiffres (en 2019)

    70 à 80%
    du coût global d'un ouvrage interviennent lors de l'exploitation du bâtiment
    12%
    de réduction des coûts totaux sur cycle de vie grâce au BIM
    7M
    de m2 de projets modelisés en BIM chez ENGIE Solutions

    Industrie 4.0 : les données au service des industriels

    Industrie 4.0 : les données au service des industriels

    De données, ou data, et en grande quantité, il en est question dans le BIM, mais aussi dans l’industrie 4.0, la nouvelle révolution industrielle. Dans le contexte de l’industrie 4.0, les données sont générées par plusieurs et diverses sources comme les équipements, les personnes, les infrastructures et des capteurs. Grâce à des technologies comme le RFID (Radio Frequency Identification) et l’Internet of Things (IoT), la récolte des données est simplifiée et automatisée. Ces technologies permettent, par exemple, de suivre un produit depuis sa création à la fin de sa vie, et même de le relier à son fabricant. Sur un site de production, la data permet le contrôle de la qualité des produits tout le long des lignes de fabrication. Une fois exploitées, ces données présentent un énorme potentiel dans la gestion des produits, des stocks, des flux, du transport, mais aussi la maintenance industrielle prédictive et préventive (anticipation des pannes). Enfin, modéliser ou « bimiser » un outil de construction dans un process industriel peut permettre son optimisation en termes de qualité et de rapidité. Vous l’aurez compris, la récolte et l’analyse des données dans un écosystème digital permet d’être plus souple, plus rapide, et d’offrir des produits de meilleure qualité, à un meilleur coût de production !

    Quelques réalisations - 1/4

    Paris Défense Arena

    Inaugurée en octobre 2017, l’optimisation des moules de sa coque en béton a permis de générer une économie de 2 millions d’euros au moment de sa construction. À l’intérieur de l’enceinte, 5 000 objets connectés facilitent son exploitation au quotidien.

    Visiter leur site
    bim batiment smart building u arena
    Quelques réalisations - 2/4

    Résidence étudiants - Le Lauréat

    À Villefjuif, la maquette BIM, proposée dès la phase d’exécution des travaux, a notamment servi de base à bon nombre de décisions. Toutes les parties prenantes ont ainsi pu participer au projet de création de logements étudiants.

    bim batiment smart building villejuif
    Quelques réalisations - 3/4

    Tour Incity

    À Lyon, au sein de la plus grande tour de la ville, la tour Incity qui mesure 202 mètres, la mise en place de l’écosystème BIM œuvre pour la performance opérationnelle du site, mais aussi celle de ses usages. En effet, grâce aux données remontées dans la maquette, l’exploitation et l’occupation des lieux, ou encore le confort des occupants sont optimisés.

    bim batiment tour incity lyon
    Quelques réalisations - 4/4

    Futur siège d’ENGIE

    Sur le site du futur siège social d’ENGIE à La Garenne-Colombes. Le BIM a ainsi facilité le démantèlement et la valorisation de l’ancien centre technique du constructeur automobile PSA avant le démarrage des travaux de construction du nouveau site. 2 000 m2 carrés de surface ont ainsi été audités et 32 types de composants analysés, pour un taux de réutilisation global de près de 66% !

    building information modeling smart building siège ENGIE
    Vous souhaitez plus d'informations sur nos offres BIM ?

    Vous souhaitez plus d'informations sur nos offres BIM ?