Chambéry : un réseau de chaleur vertueux

Depuis fin 2022, la Ville  de Chambéry dispose d’un réseau de chaleur alimenté à 80 % par la récupération et la valorisation énergétique du traitement des déchets ménagers et assimilés (DMA) de l’Unité de Valorisation Energétique et de Traitement des Déchets (UVETD).

Verdissement du mix énergétique

Comment mieux associer performance économique et énergétique tout en visant la neutralité carbone d’ici 2050 ? Pour y répondre, la Ville de Chambéry a décidé d’augmenter la part des énergies vertueuses de son réseau de chaleur grâce à la modernisation de ses 2 chaufferies biomasse. Ainsi l’énergie produite par l’incinération des déchets ménagers permet à la ville d’optimiser concrètement sa transition énergétique en passant de 70 à 80 % d’énergie renouvelable et de récupération pour alimenter son réseau de chaleur.

Solution vertueuse et durable

Accompagnée par la Société Chambérienne de Distribution de Chaleur (SCDC), une filiale ENGIE Solutions et Savoie Déchets (son partenaire local de traitements des DMA), Chambéry a mis en place de nouveaux équipements pour récupérer davantage de chaleur en plus de celle générée par l’incinération des déchets du territoire soit 120 000 tonnes d’ordures résiduelles annuelles. La chaleur récupérée par la nouvelle liaison installée sur les chaufferies, est sous forme d’eau surchauffée qui est acheminée directement au réseau. Ainsi la récupération et la valorisation de la chaleur des installations évite à la Ville la production de 25 000 tonnes de CO2 par an.

Réduire la dépendance énergétique aux énergies fossiles

La chaleur (dénommée chaleur fatale) produite par le fonctionnement même de l’Unité de Valorisation Energétique et de Traitement des Déchets (UVETD) est bénéfique à l’agglomération sur plusieurs points. En matière de performance énergétique, elle apporte un gain énergétique supérieur portant ainsi la production de 92 à 123 GWh. De plus, l’apport additionnel en énergie décarbonée va permettre de réduire la part du gaz dans le mix énergétique utilisé pour alimenter en eau chaude sanitaire et en chaleur les logements de la ville (55 Km de réseau soit 27 500 équivalents logements).

-42 000
tonnes
d’émissions de CO2
27 500
eq
logements
55
km
de réseau
80
%
de chaleur produite par des EnR&R

Nous sommes fiers d’accomplir ensemble ce projet ambitieux, qui contribue avec force à la transition énergétique du territoire chambérien. […] Cet investissement permet de renforcer notre indépendance face à l’augmentation du prix du gaz : c’est un gain pour l’environnement comme pour le pouvoir d’achat des abonnés.

Thierry Repentin,
Maire de Chambéry

A voir aussi

Communiqué de presse
Communiqué de presse
  • Biomasse
  • Économies d'énergies (consommer moins)
  • Industries
Communiqué de presse
  • Chaleur fatale
  • Industries
  • Travaux
  • Économies d'énergies (consommer moins)