ENGIE Solutions bouge les lignes en faveur de la féminisation des métiers de l’Énergie

elles bougent

Avec la loi sur la transition énergétique qui fixe à 40% la part d’énergie renouvelable dans la production d’électricité d’ici à 2040, la branche de l’énergie s’apprête à connaître un boom de l’emploi ces prochaines années.

825 000 postes pourraient ainsi voir le jour à l’horizon 2050 : l’occasion de rebattre les cartes dans un secteur qui peine à féminiser ses effectifs… en s’y employant directement auprès des futures actives !

 

Elles bougent, le partenariat dont l’énergie avait besoin

Aujourd’hui, le secteur de l’énergie ne compte que 27% de femmes. Si le domaine attire toujours autant, les formations scientifiques et technologiques, souvent victimes des stéréotypes, peinent à répondre à l’ambition de mixité des effectifs partagée par les acteurs industriels.

Ainsi, l’association Elles bougent s’engage auprès des entreprises, qui comme ENGIE, placent la mixité au cœur de leurs enjeux sociétaux, tant à des fonctions managériales que techniques.

Forte de son réseau de plus de 5 000 marraines développé au cours de ses quinze années d’existence, ainsi que de ses nombreux partenaires, l’association œuvre au quotidien à éveiller des vocations auprès des collégiennes, lycéennes et étudiantes. C’est par le témoignage de celles qui ont décidées de bousculer les lignes en exerçant des métiers historiquement masculins que de nouvelles ambitions naissent dans l’esprit des plus jeunes !

Tout au long de l’année, les marraines de « Elles bougent », dont plus de 270 évoluent au sein d’ENGIE, partagent leur expérience et mettent à mal les clichés au cours d’interventions dans les établissements scolaires, ou autres forums, conférences, visites de sites ou encore salons spécialisés. En 2019, pas moins de 5 000 jeunes filles ont ainsi pu découvrir le monde de l’entreprise et plus spécifiquement les métiers de l’énergie à travers le récit des ambassadrices d’ENGIE !

À ces événements s’ajoutent d’autres manifestations annuelles emblématiques parmi lesquelles l’opération Renouv’elles ton énergie, Elles bougent pour l’Énergie ou encore le Challenge InnovaTech©, en partenariat avec la Direction Générale des Entreprises.

Lors des événements que j’ai fait en tant que marraine ou marraine-étudiante avec Elles bougent, je suis heureuse d’avoir pu montrer à ces jeunes qu’il n’y a pas de professions inaccessibles aux femmes. Si elles souhaitent exercer un métier, elles devront y croire et se donner les moyens pour y arriver. À leur place, au collège et au lycée, j’aurais été ravie que des femmes témoignent et me présentent leur parcours afin d’être consciente des difficultés ainsi que des options possibles.

Je pense que la société « stéréotype » certains points dans la scolarité des jeunes : il faudrait faire des études supérieures pour réussir dans la vie mais on a tendance à leur dire que ce type d’étude n’est pas accessible à tous. Lorsque j’échange avec les collégiennes et lycéennes, j’essaie de faire mon maximum pour leur prouver le contraire, en espérant que mon discours puisse en toucher certaines. 

Justine Douady , assistante responsable d’affaires, chez ENGIE Solutions

Elles bougent pour l’énergie, un événement inclusif

En octobre dernier, partout en France, les métiers de l’énergie étaient mis à l’honneur par l’association Elles bougent. Ce fut l’occasion pour ENGIE de faire découvrir ses activités et ses enjeux tout en permettant aux jeunes participantes de prendre conscience du rôle qu’elles peuvent jouer dans des métiers porteurs de sens.

 

Zoom sur le Challenge InnovaTech©

Créé en 2016, cet événement devenu incontournable fait appel à l’esprit d’équipe de lycéennes, étudiantes, ingénieures, techniciennes et marraines autour de thématiques liées à l’industrie du futur.

Susciter l’engouement des participantes pour les métiers de l’industrie, développer des compétences mais aussi affirmer leur confiance en elles sont tout autant d’objectifs partagés par les initiateurs du Challenge InnovaTech©.

Entre mobilité, cyber-sécurité ou encore éducation, cette année encore, les idées ont fusé lors de la première phase régionale du challenge.

L’événement dont on attend le dénouement avec impatience, se conclura par une grande finale au Ministère de l’Économie et des Finances, lorsque la situation sanitaire le permettra.

 

Elles bougent et ENGIE Solutions : 10 ans d’engagement pour la mixité

Sabine Lunel-Suzanne, Directrice RSE chez ENGIE Solutions, revient sur 10 années de collaboration avec l’association Elles bougent. 

Quand et comment est née l’idée d’un partenariat avec l’association Elles bougent ?

J’avais connu Elles bougent à sa création lorsque je travaillais dans l’industrie automobile et l’action de l’association me semblait extrêmement pertinente car elle s’attaque au problème des stéréotypes que nous portons sur les métiers, dès le plus jeune âge.

En informant mieux les jeunes des nombreux métiers existants dans l’industrie, et à chaque fois, en le faisant par le biais du témoignage d’une femme en activité, c’est jouer sur les deux tableaux : faire connaître nos métiers et montrer que les femmes y ont toute leur place.

C’est ainsi que nous avons noué le partenariat entre ENGIE et Elles bougent en 2011.

Quelles actions emblématiques ont été entreprises depuis le début de la démarche ?

Nous avons participé à de très nombreux événements permettant la rencontre entre collégiennes, lycéennes, étudiantes et collaboratrices d’ENGIE notamment à l’occasion des échanges thématiques Elles bougent pour l’énergie, en 2011, 2016 et 2019, Elles construisent la ville de demain en 2017, Elles innovent pour le numérique etc., sur Paris mais aussi en régions.

Nous participons aussi très activement chaque année au Forum Réseaux et carrières au féminin, à destination des étudiantes et jeunes diplômées dans des formations techniques et scientifiques.

Quels sont vos objectifs dans les années à venir ?

De manière globale :

  • Démystifier les études techniques
  • Faire tomber les stéréotypes sur nos métiers
  • Susciter des vocations

Comment ? Grâce à l’intervention de nos marraines de plus en plus nombreuses (nous en avons 284 à date), auprès de notre cible de jeunes filles pour : 

  • faire connaître auprès des jeunes filles les très nombreuses opportunités professionnelles à travers des visites de sites, des rencontres dans les écoles
  • leur partager l’utilité de nos métiers
  • les motiver à avoir de l’ambition dans leurs études

 

Si ENGIE Solutions a entrepris de nombreuses actions aux côtés de l’association Elles bougent pour féminiser les métiers de l’énergie auprès des plus jeunes, l’égalité homme/femme au sein du groupe est aussi au cœur des attentions de chacun.

 

L’égalité femme-homme, levier de performance du groupe ENGIE

Le partenariat entre ENGIE et l’association Elles bougent s’inscrit dans un plan global mis en place ces dix dernières années pour promouvoir la mixité et l’égalité professionnelle femme-homme au sein d’ENGIE :

  • La création en 2008 du réseau international de femmes Women In Networking (WIN) rassemblant des collaboratrices souhaitant s’engager pour l’inclusion et la diversité au sein d’ENGIE.
     
  • La ratification en 2017 par le groupe de l’accord européen sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes à durée illimitée, l’engageant à promouvoir l’égalité des chances et de traitement au sein de toutes ses entités en Europe.
     
  • L’objectif de parité managériale qui à travers le projet Fifty-Fifty définit la part visée de 50% de femmes managers à l’horizon 2030.

Chez ENGIE Solutions et plus globalement au sein du groupe ENGIE, le traitement égalitaire de chacun sans distinction n’est pas une option.

Retrouvez ici toutes les démarches entreprises par le groupe ENGIE pour répondre aux enjeux d’égalité professionnelle et de mixité !

 

Chez ENGIE Solutions, les métiers n’ont pas de sexe ! Alors que diriez-vous de franchir le pas et de vous engager en faveur de la transition énergétique ?