Réseau de chaleur d’Ivry-sur-Seine : jusqu’à 20 % d’énergie géothermique en plus

Le réseau de chaleur Géotelluence d’Ivry-sur-Seine, exploité par ENGIE Solutions, permet au territoire de franchir une nouvelle étape dans la transition vers la neutralité carbone grâce à l’installation d’un dispositif de pompes à chaleur. Aujourd’hui alimenté par la géothermie et la vapeur fournie par la Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain (CPCU), ce réseau augmentera jusqu’à 20 % la part de chaleur produite par la géothermie grâce à l’ajout des pompes à chaleur. En favorisant l’énergie géothermique, 100 % locale et renouvelable, la Ville d’Ivry-sur-Seine et ENGIE Solutions entendent faire de ce réseau de chaleur un levier pour ce territoire en développement. La mise en service de ce nouvel équipement est prévue fin 2021. 

Vers un réseau plus autonome pour produire de la chaleur renouvelable 

Mis en service en 2017, le réseau de chaleur Géotelluence a été créé pour accompagner le fort développement de la ZAC des Confluences d’Ivry-sur-Seine en proposant aux usagers une solution de chauffage et d’eau chaude sanitaire intégrant des énergies renouvelables. Ce réseau exporte également sa chaleur renouvelable au réseau historique Energivry, desservant le centre-ville et la ZAC du Plateau. 
En 2020, ce réseau a desservi les usagers en chaleur issue à 77 % d’une énergie renouvelable et de récupération : 

  •  D’une part, la géothermie, via la centrale de production de chaleur Géotelluence
     
  • D’autre part, l’appoint réalisé via les échangeurs vapeur/eau chaude permettant de valoriser la chaleur fournie par le réseau CPCU issue, majoritairement de la valorisation énergétique des déchets ménagers d’Ile-de-France.

Un taux d’EnR important, récemment renforcé par une augmentation du débit des puits de géothermie, répondant ainsi aux besoins croissants de chaleur sur la ZAC des Confluences. Si Géotelluence dessert actuellement 9 000 équivalents-logements, il ambitionne d’en desservir 12 500 dans les dix prochaines années.  
L’ajout d’un nouveau dispositif de pompes à chaleur au sein de la chaufferie du centre-ville d’Ivry-sur-Seine présente plusieurs avantages sur le plan économique et environnemental : 

  •  Augmenter la part de chaleur produite par la géothermie et ainsi, valoriser en priorité une énergie produite localement et 100 % renouvelable. Techniquement, le dispositif de pompes à chaleur permettra d’abaisser les températures « retour » du réseau, autrement dit, la température de l’eau circulant dans les canalisations revenant des logements desservis en chaleur jusqu’à la centrale géothermique. Ce procédé permettra de valoriser jusqu’à 20 % de chaleur supplémentaire par la géothermie.
     
  •  Gagner en autonomie sur la production de chaleur grâce à la performance croissante de la géothermie.
     
  •  Enfin, garantir un tarif compétitif du prix de chaleur pour les usagers du réseau, notamment grâce au soutien technique et financier de la Direction régionale Île-de-France de l’ADEME et la Région Île-de-France en faveur de ce projet de développement des énergies renouvelables. 

Ce projet s’inscrit pleinement dans les objectifs ambitieux de la Ville d’Ivry-sur-Seine en matière de réduction des gaz à effet de serre émis sur le territoire (- 40 % à l’horizon 2035) et de consommation énergétique sur son patrimoine (- 30 % en 2026).

Le réseau de chauffage urbain, alimenté par la géothermie, est un atout précieux pour le territoire. Cette amélioration du dispositif technique des infrastructures de production est une étape de plus pour atteindre ces objectifs. Dans les prochaines années, la Ville entend poursuivre ses investissements pour étendre ce réseau, renforcer la part d’énergie renouvelable issue de la géothermie et raccorder de nombreux logements et équipements sur l’ensemble du territoire ivryen, dans la construction neuve comme dans les bâtiments existants. 
 

Les grandes étapes à venir

Concrètement, ce chantier consiste à retirer une chaudière de la chaufferie du centre-ville pour y installer le dispositif de pompes à chaleur, une étape prévue à l’été 2021. En parallèle, des adaptations hydrauliques et électriques seront réalisées.

Suivront ensuite les phases de tests techniques du nouveau dispositif, pour une mise en service fin 2021.

 

Chiffres clés du réseau Géotelluence :

  •  1 centrale géothermique comprenant station d’échange vapeur/eau chaude
  •  5,5 km de réseau 
  •  En 2020, 77 % de la production était issue d’une ENR&R (géothermie + vapeur provenant de la CPCU) 
  •  12 500 équivalents-logements raccordés à terme 
  •  70 MW de puissance installée 
  •  15 000 tonnes de CO2 évitées par an