• Collectivité
  • Energies vertes (consommer mieux)
  • Économies d'énergies (consommer moins)

Verdissement et extension du réseau de chaleur d'Amiens !

Première SEMOP* énergétique de France, Amiens Energies s’apprête à entamer une nouvelle opération de verdissement et d’extension du réseau de chaleur de la ville. Brigitte Fouré, Maire d’Amiens, Frank Lacroix, Directeur Général Adjoint d’ENGIE en charge des activités Energy Solutions, Benoit Mercuzot, Président d’Amiens Energies et Olivier Camau, Directeur Régional de la Banque des Territoires Hauts-de-France, ont signé ce vendredi la création d’ici 2025 d’une seconde chaufferie biomasse et de 25 nouveaux kilomètres de réseau vertueux, qui bénéficieront à 9 000 équivalents logements supplémentaires. Enfin, la création du premier réseau de froid des Hauts-de-France a également été actée.

 

Un réseau pionnier, profondément transformé en l’espace de 5 années

Amiens Energies est la première SEMOP à voir le jour dans le domaine de l’énergie. A travers un capital détenu à 51 % par ENGIE Solutions, 34 % par la Ville d’Amiens et 15 % par la Banque des Territoires, Amiens Energies est délégataire du service public de la chaleur urbaine et assure depuis 2017 la gestion et l’extension de ce réseau exemplaire. La Ville d’Amiens est ainsi pleinement actrice de ce service public énergétique vertueux dont la conception, la réalisation et l’exploitation sont assurées au quotidien par les équipes d’ENGIE Solutions.

Exemplaire, le réseau de chaleur d’Amiens repose sur un mix énergétique diversifié d’énergies locales, fatales et renouvelables. Il bénéficie en priorité de l’énergie récupérée dans les eaux usées de la station d’épuration d’Ambonne. Cet équipement reçoit et traite près de 8 millions de m3 par an d’effluents urbains à des températures comprises entre 16 et 22°. La valorisation de ces flux énergétiques se fait par voie thermodynamique grâce à la mise en place de 5 pompes à chaleur qui produisent une eau à 80° (puissance totale de 15MW).

Enfin deux chaudières biomasse (8MW+4MW) complètent le mix EnR&R. Elles sont alimentées par du bois sourcé localement, favorisant le dynamisme de la filière. Pour distribuer une chaleur toujours plus durable, Amiens Energies a choisi en 2022 d’en accélérer la décarbonation. 100 % fossile jusqu’à fin 2019, le réseau est alimenté depuis 2020 à 60 % par des énergies renouvelables et de récupération.

 

Etendre le réseau de chaleur et franchir un nouveau pas dans sa décarbonation

S’inscrivant pleinement dans les objectifs gouvernementaux visant à favoriser des modes de chauffage moins carbonés et plus pérennes, Amiens Energies a fait le choix d’entamer une nouvelle étape dans le verdissement et le développement du réseau.

A travers la mise en place d’une nouvelle chaufferie biomasse de 14 MW sur le sud amiénois et d’une augmentation de la récupération de chaleur fatale par :

  • la valorisation des eaux usées de la STEP industrielle grâce aux pompes à chaleur existantes,
  • l’intégration d’une 6e pompe à chaleur,

Le taux d’énergies renouvelables et de récupération passera de 60 % à 72 % une fois l’opération terminée en 2025. A terme, un total de 26 800 équivalents logements amiénois bénéficiera de cette chaleur majoritairement locale et renouvelable.

Par ailleurs, le premier réseau de froid des Hauts-de-France sera déployé sur la nouvelle ZAC Gare la Vallée. Il alimentera 7 bâtiments tertiaires à partir d’une source géothermique pour une puissance cumulée de 1 850 kW.

La Ville d'Amiens est pleinement investie dans le cadre de la SEMOP Amiens Energies pour assurer le développement de son réseau de chaleur. Cet engagement nous place aujourd'hui parmi les villes à la pointe de l'innovation et de la qualité environnementale (moins d'énergie fossile consommée, moins de gaz à effet de serre rejeté). Les abonnés au réseau de chaleur bénéficient d'un prix compétitif largement déconnecté des prix des énergies fossiles. Pour les Amiénois qui ne peuvent s'y raccorder, ils ont la possibilité d'entreprendre leurs travaux d'isolation thermique des logements, grâce aux ressources financières versées à la Ville par la SEMOP.

Brigitte Fouré,
Maire d’Amiens

Amiens Energies est le fruit de la volonté politique de la Ville d’Amiens, du soutien de la Banque des Territoires et de la compétence technique et du savoir-faire des équipes d’ENGIE Solutions pour développer un réseau de chaleur utile à tout point de vue : utile aux Amiénois au quotidien en leur fournissant de la chaleur à un prix attractif, utile au climat et à la planète en évitant de recourir aux énergies fossiles.

Benoit Mercuzot,
Président Amiens Energies

Les réseaux de chaleur et de froid d’Amiens sont des exemples particulièrement éloquents de réussite. Celle d’une transition énergétique visible, qui mobilise en premier lieu les gisements énergétiques locaux comme la récupération d’énergie fatale industrielle ou la biomasse. La nouvelle étape que s’apprête à franchir ce réseau de chaleur est donc une fierté pour nos équipes. Nous sommes heureux de continuer à accompagner la Ville d’Amiens à travers cette société pionnière.

Frank Lacroix,
Directeur Général Adjoint d’ENGIE en charge des activités Energy Solutions

La transformation écologique et énergétique est au cœur de l’intervention de la Banque des Territoires, et le développement d’Amiens Energies y contribue. Cette réussite illustre notre rôle de banque à impact sur les territoires, avec le meilleur effet levier possible et la création de valeurs financière, environnementale et sociétale à long terme.

Olivier Camau,
Directeur régional de la Banque des Territoires Hauts-de-France

* La SEMOP (Société d’Economie Mixte à Opération Unique) est une forme de société permettant à une collectivité territoriale ou son groupement de faciliter la conclusion et la réalisation d’un contrat de construction, de développement du logement ou d’aménagement, la gestion d’un service public ou pour certaines autres opérations. (Source : Cerema)

Chiffres clés :

  • 41 100 tonnes de CO2 évitées chaque année grâce au réseau de chaleur (+ 15 000 T)
  • 200 emplois générés par la mise en place du réseau de chaleur (travaux et exploitation)
  • 75 km couverts par le réseau de chaleur (+25 km)
  • 350 postes de livraison (+110 sous-stations)
  • 268 GWh de chaleur livrée chaque année (+90 GWh) et 2,6 GWh de froid livré (+1,6 GWh)
  • 26 800 équivalents logements chauffés par le réseau de chaleur

A voir aussi

Brève
  • RH/RSE
Communiqué de presse
ENGIE Solutions_illustration_Santé
Dossier thématique
  • Santé
  • Tertiaire
  • CPE
  • Économies d'énergies (consommer moins)