• Industries
  • Pompe à chaleur
  • Biomasse

En présence de Matthieu Bonvoisin, directeur du territoire Nord Est de ENGIE Solutions, Antoine de Saint-Affrique, directeur général du groupe Danone, et Emmanuel Varigas, directeur du site de production de Steenvoorde ont dévoilé le projet « Steenvoorde 2026 » pour un investissement de 70 millions ce mardi 21 mai 2024, incluant une nouvelle ligne de production dédié à la nutrition médicale et une future chaufferie biomasse du site de production de Danone de Steenvoorde (59). 

Cette installation soutenue par l’ADEME, permettra dès 2026 au site spécialisé dans la production de lait infantile de bénéficier de vapeur décarbonée, issue de lin produit localement. 


Depuis sa création, en 1911, cette ancienne coopérative des Flandres intégrée à l’entreprise Danone dans les années 70 a fait du chemin, notamment sur le plan environnemental, apportant une vigilance particulière à la consommation d'énergie du site.  

Afin de poursuivre la décarbonation de l’usine, le groupe Danone a choisi de s’appuyer sur l’expertise d’ENGIE Solutions pour mettre en œuvre une solution énergétique sur-mesure afin de substituer les énergies renouvelables aux énergies fossiles. L’installation d’une nouvelle chaudière biomasse de 6,5 MW en substitution du gaz actuel permettra à terme de fournir 82 % des besoins en vapeur nécessaires au process industriel, généré par une énergie verte et locale : le lin. Cet usage innovant offrira un nouveau débouché aux anas de lin, participant ainsi au dynamisme de la filière agricole locale.

Ce projet a été particulièrement salué par l’ADEME en étant lauréat du BCIAT 2021, assurant une subvention à hauteur de 3,3 M€ sur l’investissement total de 10 M€.

Notre site, c’est 110 ans d’histoire au service de la santé pour le plus grand nombre. Les territoires constituent l’héritage et la richesse de Danone. C’est pourquoi, nous sommes fiers d’investir dans notre première ligne de production dédiée à la nutrition médicale, tout en réduisant notre impact environnemental. Cette future chaufferie biomasse va réduire 70% de notre empreinte carbone.

Emmanuel Varigas,
directeur du site de production de Steenvoorde.

Accélérer la décarbonation du site en soutenant l’économie agricole locale des Flandres


Danone a fait le choix résolu de favoriser le dynamisme de la filière lin, très présente dans le département du Nord. Ces fragments de paille qui alimenteront la chaufferie biomasse sont recueillis à l’issue du teillage, opération visant à séparer les fibres et la tige de la plante.

Ainsi, la biomasse sera issue de 6 entreprises de teillage partenaires, toutes situées entre 11 et 35 km pour la plus éloignée du site : Decock (Hondschoote), L.A Linière LINIERE (Bourbourg), Jean Decock (Quaëdypre), Vandenbulcke (Hardifort), Vanhersecke (Millam) et Van Robaeys Frères (Killem). Utiliser le lin pour créer de l’énergie représente un nouveau débouché pour cette plante dont toutes les parties ont un usage. Ce projet précurseur contribuera à l’attractivité du territoire des Flandres en soutenant cet écosystème du lin tout en favorisant l’emploi local. 

Outre l’installation de la nouvelle chaudière destinée à valoriser cette ressource énergétique inédite, les équipes d’ENGIE Solutions assureront tout au long des 15 prochaines années l’exploitation de cette nouvelle installation vertueuse de production de vapeur.

Nous nous réjouissons d’accompagner Danone pour mener à bien ce beau projet de décarbonation. Il permet de transformer un site historique tout en contribuant au rayonnement d’une filière d’excellence qui mobilise une ressource locale. Un bel exemple de l’accompagnement sur-mesure que nos équipes savent apporter aux industriels engagés dans la transition énergétique.

Matthieu Bonvoisin,
directeur du territoire Nord-Est d’ENGIE Solutions.

Chiffres clés :

  • 6,5 MW de puissance de la chaufferie biomasse
  • 82 % de couverture EnR
  • 10 000 tonnes annuelles de CO₂ d’origine fossiles évitées
  • 15 ans de contrat
  • 10 M€ de montant de travaux
  • 3,3 M€ de subvention ADEME dans le cadre du plan de Relance 
  • Début des travaux en mai 2024 pour une mise en service en juin 2025

A voir aussi

Brève
  • Industries
  • Energies vertes (consommer mieux)
  • Digital