Inauguration de la chaufferie biomasse de Bourg-en-Bresse

  • Économies d'énergies (consommer moins)
  • Energies vertes (consommer mieux)
  • Collectivité

Michel MATHIEU, Président de Reyssouze Energie Services, filiale d’ENGIE Solutions, Andy NKUNDIKIJE, Président de l’Association des Utilisateurs du Réseau de Chauffage Urbain (ASSURC), en présence de Jean-François DEBAT, Maire de Bourg-en-Bresse, ont inauguré ce jeudi la nouvelle chaufferie biomasse de l’ASSURC à Bourg en Bresse. Cette chaufferie d’une puissance de 4,4 MW alimente désormais un réseau de 10 kilomètres pour apporter aux burgiens connectés par le RCU de l’ASSURC, le chauffage et l’eau chaude sanitaire produits à partir d’énergie renouvelable et locale.

 

Une énergie renouvelable et locale au service du dynamisme de la filière bois

Les équipes ENGIE Solutions ont relevé avec succès le défi de la construction de la nouvelle chaufferie biomasse du réseau de chaleur de l’ASSURC à Bourg-en-Bresse, sur le site de la chaufferie gaz située rue de l’égalité qui alimentait jusqu’alors une partie de ce réseau de chaleur. Cette opération tout juste finalisée permet désormais aux 5 000 équivalents-logements raccordés au réseau de l’ASSURC d’être alimentés par une énergie locale et respectueuse de l’environnement.

Chaque année, les 9 200 tonnes de bois-énergie nécessaires au fonctionnement de cette nouvelle chaufferie biomasse seront acheminées sous forme de plaquettes provenant des forêts situées à moins de 100 km de Bourg en Bresse. Tout en encourageant la pérennisation de la filière bois dans le département, cette nouvelle infrastructure permet la création de 6 emplois locaux. Le choix d’alimenter le réseau de chaleur à partir de biomasse marque la volonté des équipes de Reyssouze Energie Services et de l’ASSURC d’encourager une filière bois dynamique et non délocalisable.

 

Un réseau de chaleur au cœur de la transition énergétique

 

Afin de réduire l’impact des émissions de carbone du territoire, l’ASSURC a fait confiance aux équipes de Reyssouze Energie Services pour la conception, le financement, la construction et l’exploitation de son réseau de chaleur désormais alimenté par une deuxième chaufferie biomasse.  Reyssouze Energie Services a investi 6.3 M€ dans ce projet et bénéficie du soutien financier de l’ADEME et du FEDER, respectivement à hauteur de 0.34 M€ et 2M€.

Initialement constitué d’une chaufferie biomasse, de 10 kilomètres de canalisation et de 69 sous-stations alimentant les abonnés de l’ASSURC, les travaux menés depuis début 2020 ont permis au réseau de chaleur de Bourg-en-Bresse de s’étendre sur 1 km et d’alimenter en énergie durable de nouveaux logements grâce à la construction de cette nouvelle chaufferie biomasse.

La création de cette nouvelle chaufferie permettra d’éviter chaque année l’émission de 5 000 tonnes de CO2 sur les 15 années du contrat de concession confié à Reyssouze Energie Services, soit la totalité des émissions annuelles de CO2 de 2000 véhicules diesel.

Désormais l’ensemble des abonnés au réseau de l’ASSURC dispose d’une énergie verte, durable et locale qui leur garantit une chaleur à un prix bien plus stable et compétitif que le prix d’une chaleur produite exclusivement à partir d’énergies fossiles.

Ce projet illustre le savoir-faire de nos équipes dans la conception et la réalisation d’infrastructures énergétiques locales, décarbonées et compétitives au profit des villes désireuses d’agir en faveur de la transition énergétique et écologique. Le réseau de chaleur de l’ASSURC à Bourg-en-Bresse est un bel exemple de soutien de l’économie circulaire territoriale.
Michel MATHIEU
Président de RES
Cette solution locale et décarbonée permettra désormais à la quasi-totalité des abonnés au réseau de l’ASSURC, de bénéficier de chaleur et d’eau chaude sanitaire produites à partir d’une ressource immédiatement disponible et soutenant l’emploi local, marquant ainsi un pas de plus vers une transition énergétique profitable à tous. Le RCU de l'ASSURC, c'est désormais 2 chaufferies bois qui contribuent à atteindre une production d'ENR importante et d'autant plus dans le contexte d'explosion du coût des énergies fossiles.
Andy NKUNDIKIJE
ASSURC

Chiffres clés :

  • 2 chaufferies bois : l’actuelle d’une puissance de 4,6 MW et la nouvelle d’une puissance de 4,4 MW
  • 5 000 tonnes de CO2 évitées par an
  • 22 000 MWh d’EnR supplémentaires pour alimenter le réseau
  • 11 km de réseau
  • 73 postes de livraisons
  • 6 emplois créés dans la filière bois locale
  • 0.34M€ de soutien financier de l’ADEME

A voir aussi

La CCI Charente inaugure sa chaufferie biomasse dédiée à son campus de formation
Communiqué de presse
  • Energies vertes (consommer mieux)
  • Économies d'énergies (consommer moins)
  • Tertiaire
Communiqué de presse
  • Energies vertes (consommer mieux)
  • Collectivité
Communiqué de presse
  • Energies vertes (consommer mieux)
  • Mobilité