• Économies d'énergies (consommer moins)
  • Energies vertes (consommer mieux)
  • Géothermie
  • Collectivité

Lancement d’études préalables pour une nouvelle géothermie dans les Yvelines

 

Ce vendredi 16 juin, Jean-Philippe Luce, maire de Bois-d’Arcy, Richard Rivaud, maire de Fontenay-le-Fleury et Sonia Brau, maire de Saint-Cyr-l’École ainsi que Jean-Christophe Allué, Directeur Territoire Île-de-France d’ENGIE Solutions, ont annoncé le dépôt d’un permis de recherche et le lancement d’études préalables à l’installation d’une nouvelle géothermie destinée à alimenter leurs communes en chaleur renouvelable.


En partenariat avec la communauté d’agglomération de Versailles Grand Parc, cette exploration menée très à l’ouest de l’Île-de-France, est une première. Ce projet ambitieux répond parfaitement aux enjeux de transition écologique, de maîtrise des coûts de l’énergie et d’attractivité du territoire yvelinois, au service du confort des habitants.
 

Décarboner le futur réseau de chaleur grâce à une ressource locale et renouvelable

Les Villes de Bois-d’Arcy, de Fontenay-le-Fleury et de Saint-Cyr-l’École officialisent le dépôt par ENGIE Solutions d’un permis de recherche géothermique sur le territoire des trois communes, auprès des services du ministère de la Transition énergétique. Objectif : réaliser des études approfondies de potentialités, d’implantation et de valorisation d’une géothermie qui alimentera majoritairement un futur réseau de chaleur urbain.

Un tel projet répond pleinement aux enjeux de décarbonation et de maîtrise du prix des énergies en valorisant une ressource renouvelableet locale pour fournir de la chaleur aux habitants. La forte densité urbaine des trois communes et les importants besoins de chauffage qu’elle implique, sont autant d’éléments qui optimisent l’impact environnemental du recours à la géothermie tel que défini par les pouvoirs publics et notamment l’Agence de la Transition Energétique (ADEME).

Les communes ont choisi de s’appuyer sur la solide expertise d’ENGIE Solutions dans ce type de projet : depuis 12 ans, la société a investi plus de 300 millions d’euros dans la filière et a réalisé une vingtaine de forages géothermiques sur cette même période, dont récemment les géothermies de Vélizy-Villacoublay (Veligéo) et de Rueil-Malmaison (GéoRueil) dans l’Ouest parisien. Ce projet marque également un pas important dans l’expansion de la géothermie en Île-de-France : jamais encore le sous-sol n’avait été exploré aussi loin dans l’Ouest parisien. Un défi qui justifie l’importance de cette première phase d’études minières sur les caractéristiques du sous-sol (débit, température…). En cas de conclusions favorables, la deuxième phase du  projet sera la création d’une co-entreprise (SAS LTE), avec pour actionnaires ENGIE Solutions ainsi que les communes concernées, qui construira la géothermie et l’exploitera pendant une durée minimale de 30 ans.

Parallèlement, les collectivités lanceront un appel d’offres qui leur permettra de désigner l’opérateur chargé de concevoir, construire et exploiter le futur réseau de chaleur urbain qui sera interconnecté avec la centrale de géothermie. Le calendrier prévisionnel de ce projet ambitieux prévoit la mise en service du réseau de chaleur géothermique dès 2029-2030 pour les premières copropriétés, bailleurs et bâtiments des municipalités qui auront fait le choix de cette chaleur durable et compétitive.


La géothermie : un potentiel énergétique sous la surface terrestre

La géothermie consiste à récupérer la chaleur présente dans les nappes souterraines, où la température de l’eau se situe entre 50 et 95°C, pour la transformer en énergie. La chaleur prélevée, en l’occurrence aux alentours de 1 500 mètres de profondeur, sera alors transférée au réseau urbain pour alimenter en chauffage ou en eau chaude sanitaire les bâtiments raccordés. L’eau sera ensuite réincorporée dans la nappe souterraine : un processus rendu possible grâce à la technique du « doublet » : un puits d’extraction permet de récupérer les calories de l’eau géothermale, quand le puits de réinjection permet de restituer à la nappe l’intégralité des volumes d’eau prélevés.

Notre ville attache une importance primordiale à la préservation et l’amélioration du cadre de vie pour tous les Arcisiens. Bois d’Arcy est une commune où il fait bon vivre et nos habitants en sont fiers. Nous souhaitons donc préserver et valoriser notre environnement naturel en développant des solutions innovantes et durables pour l’avenir. Face à la crise énergétique qui frappe de plein fouet les collectivités mais aussi les particuliers nous recherchons des sources naturelles alternatives au gaz ou à l’électricité dont nous sommes tous dépendants. La géothermie est une solution qui nous permettra de proposer à nos habitants des sources de chaleur économiques et surtout renouvelables. Ce projet mené conjointement par nos 3 communes en lien avec ENGIE Solutions et en partenariat avec l’Agglomération de Versailles Grand Parc est une chance pour l’avenir de nos collectivités. Bois d’Arcy est heureuse de pouvoir compter sur cette entente intercommunale et se réjouit de l’expertise mais aussi de l’expérience apportées par ENGIE Solutions pour développer ce projet sur son territoire.

Jean-Philippe Luce,
Maire de Bois d’Arcy

L’objectif de la géothermie est d’offrir aux habitants un moyen d’énergie propre et décarbonée renouvelable à 100 % tout en permettant de faire des économies conséquentes et de ne pas subir les fluctuations des tarifs du gaz et de l’électricité avec un prix du mégawattheure stable. Pour être rentable, ce type de projet doit fournir en énergie 12 000 équivalents logements : voilà pourquoi notre ville s’engage avec les villes de Saint-Cyr-l’Ecole et Bois d’Arcy. Ces compétences ne relèvent pas de nos collectivités. C’est pourquoi, créer une structure commune avec ENGIE Solutions, qui a démontré son expérience sur des projets similaires, et en partenariat avec l’agglomération de Versailles Grand Parc est un véritable atout pour nos collectivités.

Richard Rivaud,
Maire de Fontenay-le-Fleury

Sans attendre les grands plans de transition énergétique annoncés par l’État, Saint-Cyr-l’École s’est attaché depuis plusieurs années à penser la maitrise de ses dépenses énergétiques en investissant durablement dans ses équipements et bâtiments. Mieux chauffer, mieux éclairer, ne le faire que là où c’est utile… Rationaliser la dépense énergétique, et la dépense tout court, est devenu une pratique indispensable pour les collectivités. Au-delà de cet aspect, qui traite surtout de l’aspect économies d’énergies, il y a aussi le souhait d’investir durablement pour les générations futures. La géothermie, au sens où elle nous engage tous sur des durées importantes, de 30 ans et plus, illustre parfaitement cette dynamique. Stabiliser le coût de fourniture de l’énergie sur une longue durée en construisant une brique technologique que nous laisserons à nos enfants. Quel beau projet !

Sonia Brau,
Maire de Saint-Cyr-l’École

Pour répondre aux grands défis climatiques et énergétiques que nous vivons, il est essentiel d’agir ensemble et de mobiliser toutes nos forces et nos ressources locales. Aux côtés de ses communes membres, Versailles Grand Parc mettra les moyens techniques et financiers nécessaires à l’émergence de ce projet en menant notamment les études préalables au déploiement du réseau de chaleur qui permettra de distribuer la chaleur géothermique aux habitants de Bois d’Arcy, Fontenay-le-Fleury et Saint-Cyr-l’École. Versailles Grand Parc est une terre d’entrepreneurs, d’innovations et d’expérimentations. Ce projet et ce partenariat en sont une nouvelle preuve !

François de Mazières,
Président de la communauté d’agglomération Versailles Grand Parc

C’est toujours une étape enthousiasmante que de se lancer dans l’exploration de nouveaux gîtes géothermiques ; et nous sommes fiers que les communes de Bois-d’Arcy, Fontenay-le-Fleury et Saint-Cyr-l’École fassent confiance à l’expertise reconnue de nos équipes pour mener ce projet à leurs côtés. Le lancement de ces études traduit bien la volonté d’ENGIE Solutions d’être pionnier dans la mise en œuvre de solutions qui permettent aux collectivités d’accélérer leur transition énergétique.

Jean-Christophe Allué,
Directeur du territoire Île-de-France d’ENGIE Solutions

A voir aussi

Communiqué de presse
Communiqué de presse
  • Biomasse
  • Économies d'énergies (consommer moins)
  • Industries
Communiqué de presse
  • Chaleur fatale
  • Industries
  • Travaux
  • Économies d'énergies (consommer moins)