mar 10/01/2023 - 09:00
  • Économies d'énergies (consommer moins)
  • Energies vertes (consommer mieux)
  • Industries

Serge Capron, Président de la Prospérité Fermière INGREDIA, Sandrine Delory, Directrice Générale de la Prospérité Fermière Ingredia et Yann Rolland, Directeur Général Délégué ENGIE Solutions, ont posé ce vendredi 13 janvier la première pierre de la future chaufferie biomasse adaptée à la dynamique de production de l’usine historique d’Ingredia à Saint-Pol-sur-Ternoise. Une fois la construction finalisée fin 2023, la nouvelle chaufferie biomasse de 17 MW apportera au site une chaleur durable et plus stable économiquement, tout en favorisant le dynamisme de la filière bois locale.

 

Un exemple en réponse à la crise énergétique 

En 2021, l’industrie a subi une hausse de 46 % de la facture énergétique par rapport à 2020 :
Soit 17,1 milliards d’euros d’après l’INSEE*. Face à l’augmentation du prix de la vapeur (+ 71 %), du gaz (+ 66 %), des produits pétroliers (+ 50 %) et de l’électricité (+ 21 %), les énergies renouvelables et de récupération sont plus que jamais une nécessité pour décarboner, particulièrement l’industrie agroalimentaire.

Anticipant dès 2008 sur son site de Saint-Pol-sur-Ternoise pour générer de la vapeur à partir de biomasse locale, Ingredia a conclu en septembre 2021 un partenariat avec ENGIE Solutions pour construire et exploiter sur une durée de 15 ans une  nouvelle chaufferie ambitieuse et dimensionnée aux besoins de la production croissante.

Le site industriel historique de la coopérative laitière Prospérité Fermière Ingredia, comptabilisant près de 1 200 adhérents, connaît en effet depuis plusieurs années une croissance importante, comme en témoigne la nouvelle unité de production de bioactifs actuellement en construction.

 

Favoriser une économie circulaire au service de la production 

Conçue et construite par ENGIE Solutions en s’appuyant sur des partenaires locaux, cette nouvelle chaufferie biomasse d’envergure valorisera une énergie renouvelable et locale : la biomasse. Celle-ci sera issue pour 75 % d’un rayon maximal de 100 km afin de participer au dynamisme de cette filière des Hauts-de-France.

La chaleur apportée à l’usine sera ainsi dès la fin de l’année 2023 renouvelable à 85 %, contre 63 % aujourd’hui, diminuant d’autant les fluctuations des prix énergétiques. Ce projet d’investissement sur le long terme bénéficie du Fonds de soutien de l’ADEME dans le cadre du plan France Relance et du BCIAT Biomasse Chaleur Industrie Agriculture et Tertiaire.

* Statistiques parues le 13 décembre 2022 : https://www.insee.fr/fr/statistiques/6675542

L’engagement de rénovation de notre chaudière biomasse est un excellent exemple des bonnes pratiques de notre groupe récemment certifié ISO 50001 pour la qualité de son management de la performance énergétique. Ce partenariat inédit avec ENGIE Solutions sur le long terme est un gage de confiance quant à la qualité de mise en œuvre et de bonne maintenance de ce bel outil industriel, central dans notre activité d’innovation dans les ingrédients laitiers.

Sandrine Delory,
Directrice Générale du Groupe Prospérité Fermière Ingredia

La conception et l’alimentation de la chaudière biomasse par des partenaires locaux sont des points importants de ce projet. Collaborer avec notre écosystème et valoriser notre territoire des Hauts-de-France sont des valeurs profondément ancrées dans l’ADN de notre groupe coopératif

Serge Capron,
Président du Groupe Prospérité Fermière Ingredia.

Nous sommes ravis d’accompagner les dirigeants d’Ingredia dans leur volonté d’améliorer leur performance énergétique et environnementale. La Prospérité Fermière est un Groupe engagé avec qui nos équipes ont pris plaisir à travailler pour proposer le projet clé en main le plus adapté aux besoins. Notre ancrage au sein des territoires et notre savoir-faire dans la décarbonation des sites industriels sont des atouts reconnus par nos clients et nous en sommes fiers.

Yann Rolland,
Directeur Général Délégué ENGIE Solutions

Chiffres clés :

  • Début des travaux en octobre 2022 pour une mise en activité de la nouvelle chaudière en 2023
  • 85 % d’énergie renouvelable à terme (contre 63 % à l’heure actuelle)
  • 26 000 tonnes de CO2 évitées par an (contre 15 000 à l’heure actuelle)
  • 75 % du bois-énergie utilisé acheminé dans un rayon de moins de 100 km
  • 44 000 tonnes de biomasse mobilisée par an
  • 12,7 millions d’€ investis dans la nouvelle chaufferie
  • 43 % de subvention de l’ADEME dans le cadre du plan France Relance

Voir aussi

Communiqué de presse
  • Energies vertes (consommer mieux)
  • Économies d'énergies (consommer moins)
  • Mobilité
Communiqué de presse
  • Energies vertes (consommer mieux)
  • Collectivité
Communiqué de presse
  • Energies vertes (consommer mieux)
  • Mobilité
  • Collectivité