• Energies vertes (consommer mieux)
  • Biomasse
  • Chaleur fatale

Limoges Métropole a franchi un nouveau pas dans sa démarche de décarbonation. Ce 21 novembre, Guillaume Guérin, Président de Limoges Métropole, et Yann Rolland, Directeur Général Délégué d’ENGIE Solutions, ont annoncé le lancement de deux projets d’envergure pour alimenter plus largement la Ville de Limoges en chaleur durable. Le premier permettra de verdir le réseau de chaleur existant de l’Hôtel de Ville et de l’étendre significativement ; le second veut tirer parti de l’énergie fatale des eaux usées de Limoges Métropole pour alimenter un nouveau réseau de chaleur sur la Rive gauche de Limoges.

Ces projets marquent la volonté de Limoges Métropole et d’ENGIE Solutions de relever les défis de la transition énergétique et d’oeuvrer pour le confort des habitants en exploitant les ressources locales et renouvelables pour la production d’une énergie décarbonée.

Des projets qui s’inscrivent dans une stratégie globale de déploiement des réseaux de chaleur

Ces deux projets s’inscrivent dans le PCAET (Plan Climat Air-Energie Territorial) de Limoges Métropole qui mène une vaste stratégie de développement de réseaux de chaleur sur son territoire. Le Conseil Communautaire a confié à ENGIE Solutions ces deux Délégations de Service Public pour l’exploitation et le développement des réseaux de chaleur pour une durée de 30 ans. Les projets seront financés à 100 % par l’énergéticien.
 

Réseau de l’Hôtel de Ville : une chaleur fatale décarbonée

Le projet du centre-ville est né de deux objectifs : verdir le réseau de l’Hôtel de Ville, jusqu’alors alimenté à 55 % en biogaz et 45 % en gaz naturel ; et en profiter pour l’étendre largement. Les installations passeront donc de 740 mètres linéaires et 10 sous-stations à 23 kilomètres et 135 points de livraison pour distribuer quelque 9 470 équivalents-logements. La nouvelle Chaufferie de l’Est sera, à terme, alimentée majoritairement par la Centrale Energie Déchets de Limoges Métropole (CEDLM). Grâce à la récupération de l’énergie perdue, sous forme de chaleur, issue de l’incinération des déchets (dénommée chaleur fatale), le réseau sera alimenté à terme à 97 % d’Energies Renouvelables et de Récupération (EnR&R).

Un important travail de tracé du réseau et de phasage des travaux a été réalisé afin d’intégrer les contraintes archéologiques et le planning des travaux de voiries prévus pour le déploiement d’un réseau de voies rapides pour les bus dans le centre-ville. Pour limiter au maximum les perturbations occasionnées aux riverains, les travaux s’étaleront entre 2023 et 2028 pour une mise en service lors de la saison de chauffe 2028-2029.
 

Limoges Rive-Gauche : un réseau alimenté à près de 98 % en EnR&R

Le réseau de chaleur Rive gauche de Limoges permettra quant à lui de livrer du chauffage et de l’eau chaude sanitaire aux habitants et entreprises situés au sud de la Vienne, dans le quartier du Sablard. L’idée initiale est de tirer parti des travaux de modernisation de la STEP (station d’épuration principale) engagés par Limoges Métropole en récupérant l’énergie fatale des eaux de rejet. Trois pompes à chaleur en valoriseront les calories pour alimenter le réseau de chaleur.

En complément, une chaudière biomasse d’une puissance de 8,5 MW sera également installée dans la centrale de production. Alimentée par de la biomasse d’origine locale, elle permettra au réseau d’atteindre près de 98% d’énergie renouvelable. Avec 14,3 km de réseau et 40 GWh distribués, ce réseau de chaleur vertueux permettra de distribuer environ 5 880 équivalents-logements.

Ces deux projets vont permettre de doubler le linéaire des réseaux de chaleur de Limoges
Métropole. Ils sont un des axes forts dans la volonté et la stratégie de Limoges Métropole de
devenir un territoire durable. En effet, le développement des réseaux de chaleur permet à la
fois un gain environnemental, social et économique pour les habitants et les entreprises du
territoire. ENGIE Solutions a été choisi pour relever ce défi technologique et organisationnel.
Nous comptons sur eux !

Guillaume Guérin,
Président de Limoges Métropole

Nous sommes fiers que Limoges Métropole nous témoigne sa confiance à travers ces
nouvelles délégations de service public. Nous sommes heureux de les accompagner dans ces
deux nouveaux projets qui valorisent des ressources locales et décarbonées. Notre
collaboration de longue date a de beaux jours devant elle, au service de cette collectivité
majeure en Nouvelle-Aquitaine, du confort de ses habitants et de la décarbonation de nos
territoires.

Yann Rolland,
Directeur Général Délégué d’ENGIE Solutions

Réseau de chaleur du centre-ville de Limoges

  • 23 km de réseau
  • 64 GWh distribués (9 470 équivalents-logements)
  • 135 points de livraison
  • 97 % d’EnR&R à partir de 2032 (énergies renouvelables)
  • 5 000 m3 de stockage de chaleur fatale, installé à côté de la Chaufferie de l’Est
  • 17 760 tonnes de CO2 évités par an, soit les émissions annuelles de 7 835 voitures thermiques
  • 2 chaufferies gaz en appoint

 

Réseau de chaleur Rive Gauche

  • 14.3 km de réseau
  • 40 GWh distribués (5 880 équivalents-logements)
  • 51 points de livraison
  • 97,6 % d’EnR&R (énergies renouvelables)
  • 8 039 tonnes de CO2  évités par

A voir aussi

Brève
  • Industries
  • Energies vertes (consommer mieux)
  • Digital