5 questions à Julien Chauvet : Directeur Hydrogène France ENGIE Solutions

5 questions à julien chauvet hydrogene engie solutions

Avec un budget de 7,2 milliards d'euros alloués par le gouvernement d'ici 2030 dans le cadre du Plan de Relance, l'hydrogène est au cœur de tous les sujets environnementaux actuels. Néanmoins, la thématique "hydrogène" reste floue pour beaucoup de personnes, nous avons donc posé 5 questions à Julien Chauvet, Directeur Hydrogène France ENGIE Solutions, afin d'y voir plus clair :

1. L’hydrogène, tout le monde en parle comme étant le carburant du futur, mais qu’en est-il réellement ?

Réellement, l’hydrogène est perçu par les acteurs de la mobilité comme le carburant du futur, la solution zéro émission locale et globale, pour la mobilité lourde et intensive. C’est-à-dire là où les véhicules roulent beaucoup et/ou transportent des personnes et des marchandises.

Ces acteurs sont les constructeurs de véhicules, camions, bus, véhicules utilitaires mais aussi trains, bateau et même avions, les opérateurs de transports de marchandises et personnes, les entreprises en général et surtout les donneurs d’ordres tant au niveau public avec les autorités organisatrices de transport qu’au niveau privé avec les chargeurs. Le transport , notamment routier, est en effet souvent une contribution significatives à leurs émissions de CO2.

Tant la prise de conscience collective de la nécessité d’action que les réglementations sur l’interdiction à terme des carburant fossile accélèrent cette bascule vers la mobilité électrique batterie et hydrogène.

2. Comment fonctionne l’hydrogène dans le cadre des transports ? Dans les bus, dans les PL, dans les VL ? À quels usages répond-il le mieux ?

L’hydrogène est embarqué dans des réservoirs sous forme de gaz pour l’instant et bientôt sous frome liquide. Le plein se fait à la pompe en quelques minutes comme un carburant « classique ».

Dans le véhicule, L’hydrogène alimente une pile à combustible qui produit de l’électricité à partir de cet hydrogène et de l’oxygène de l’air. Cette pile n’émet que de l’eau, de la vapeur d’eau, en plus de l’électricité. La pile à combustible alimente à moteur électrique.

Le véhicule à hydrogène est ainsi un véhicule électrique dont l’électricité est produite par une pile à combustible à partir d’hydrogène.

3. À qui s’adressent les offres hydrogène ENGIE Solutions ?

Les offres hydrogène d’ENGIE Solutions s’adressent :

  • Aux territoires, au  premier rang desquels les villes, les métropoles et les régions, ainsi que leur parties prenantes. Les territoires souhaitent accélérer le déploiement de cette nouvelle énergie, l’ouverture de stations, la mise en œuvre d’unité de production d’hydrogène renouvelable.
  • Aux opérateurs de flottes qui souhaitent les verdir d’abord dans les transports publics et également dans le transport de marchandises et la logistique.

4. Quels sont les freins actuels des villes et/ou des collectivités au déploiement de l'hydrogène ?

Les freins sont la faiblesse de l’offre de véhicules et du réseau de station ainsi que les coûts encore élevés.

Nous les relevons en fédérant les usages, en les massifiant et en construisant des projets de déploiement simultanées des stations et des véhicules. Ces projets, appelés "vallées hydrogène", permettent aux acteurs d’avoir de la visibilité et de s’engager.

5. Quelles sont les perspectives pour le développement de l’hydrogène en France ?

Les perspectives de développement de l'hydrogène sont extrêmement ambitieuses, portés par la dynamique européenne, nationales et également les plans régionaux.

Ainsi, la PPE prévoit jusque à 1000 stations hydrogène en 2028 pour alimenter plus de 50 000 véhicules.