Verdir

Barby passe à la biomasse : réduction de CO2, économies et confort assurés

Pour répondre aux enjeux environnementaux, Barby, commune de 3500 habitants de l’agglomération du Grand Chambéry, a fait le choix de se doter d’une chaufferie bois et d’un réseau de chaleur.
 

Chiffres-clés

8,4  MW dont 2,9 Mégawatt Bois et 5,5 Mégawatt Gaz
10 000  MW heure par an
95  % de la production avec du bois
50  % d'énergie de la consommation de gaz sur la commune
5  M€ d'investissement
3  km de réseau
1000 équivalents logements alimentés par le réseau
18000  tonnes de CO₂ évités sur la durée du contrat
50 % de financement ADEME

Barby, pourquoi s’engager vers la transition neutralité carbone ? Quels enjeux ?

Dans la lignée de la Loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte (LTECV) visant à renforcer l’indépendance énergétique de la France et à lutter contre le dérèglement climatique, la commune de Barby a souhaité s’engager et contribuer concrètement au plan TEPOS (Territoire à énergie positive ) des agglomérations de Chambéry et Annecy associées au Parc Naturel Régional des Bauges, dont l’objectif est de diminuer par 2 les consommations d’énergie d’ici 2050.

C’est donc par la mise en place d’un réseau de chaleur à combustion centralisée qu’elle a tenu son engagement. Ce type d’installation est beaucoup plus facile à optimiser et à entretenir qu’une multitude d’installations indépendantes appartenant à des propriétaires différents et s’avère être beaucoup moins gourmande en énergie et moins polluante.

La commune de Barby a choisi ENGIE Solutions pour l’accompagner dans sa démarche et lui permettre d’apporter des solutions sur-mesure aux besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire de ses bâtiments.
Une solution responsable, d’un point de vue :
-Environnemental, réduction des émissions de CO2
-Economique, réduction des coûts de fourniture d’énergie, d’entretien et mutualisation des investissements
-Sociétal, confort garanti pour l’ensemble des usagers

Construction de la chaufferie

Transition neutralité carbone, ENGIE Solutions toujours au plus près des collectivités

Une chaufferie centrale alimentée par une énergie locale et renouvelable : la biomasse.

Une installation composée de deux chaudières bois pour une puissance totale de 2,9 Mégawatt, qui fonctionnera toute l’année et couvrira 95 % des besoins du réseau, le complément d’énergie sera fourni par deux chaudières gaz en appoint/secours.
Depuis septembre 2020, la nouvelle installation alimente en chauffage et eau chaude sanitaire des logements sociaux, des résidences privées, un collège, des bâtiments communaux et des commerces sur la commune de Barby, ainsi que quatre établissements d’enseignement de communes voisines, soit 1 000 équivalents logements.

Le recours à la biomasse permet,
- d’améliorer l’impact environnemental en évitant l’émission dans l’atmosphère de plus de 1 800 tonnes de CO2 par an soit l’équivalent du rejet de 900 véhicules émettant 154g CO2/ km et parcourant 13 000 km/an.
- de réduire de moitié les consommations de gaz de la commune et de garantir aux bénéficiaires une chaleur à un prix compétitif et stable dans la durée.
- un approvisionnement d’énergie dans un rayon de moins de 50 km autour de Barby pour près de 4 000 tonnes de bois nécessaires par an.
- un suivi des consommations au plus près via la plateforme de supervision Prédity, un système intelligent incluant télérelève, télésurveillance et télépilotage des installations.
- un investissement pour la ville financé à 50 % par l’ADEME dans le cadre du fonds chaleur, soit 2,5 M€ d’économies.