Vue aérienne de l'usine de NEOFOR à Mende

NEOFOR à Mende : une usine énergétiquement exemplaire !

En 2024, l’industriel de première transformation du bois NEOFOR va ouvrir une nouvelle usine de fabrication de Bois Massif Multicouches à Mende en Lozère. Avec deux ambitions : s’approcher d’une autonomie totale en énergie et s’affranchir de toute énergie fossile. Afin de relever ces défis, NEOFOR a noué un partenariat avec ENGIE Solutions sur la conception-réalisation de son pôle énergies suivi de son exploitation-maintenance sur une durée de 15 ans, pôle énergétique alimenté à partir des énergies renouvelables et des énergies de récupération produites sur le site.

Un projet de développement territorial

Acteur majeur de la transformation du bois en France, NEOFOR, produira à partir de 2024 des panneaux de bois de haute qualité destinés aux marchés de la construction, de l’aménagement et de l’emballage. Implanté sur plusieurs sites répartis entre la Haute-Savoie et la Lozère, le Groupe va ouvrir cette nouvelle usine sur le territoire lozérien, là où la ressource forestière est diversifiée et abondante. Cette nouvelle usine s’approvisionnera en bois dans un rayon de moins de 100 kilomètres et pratiquera un prélèvement raisonné tout en contribuant à une gestion équilibrée des forêts. Véritable projet de développement territorial, elle permettra à terme de créer près de 80 emplois locaux dans la filière bois et de réindustrialiser en France un savoir-faire souvent délocalisé.

Un processus de production innovant

Mise en service en 2024, l’usine de Mende produira des panneaux de bois selon un processus de fabrication, basé sur la technique du déroulage du bois. Concrètement, les grumes (les troncs d’arbre recouverts de leur écorce) seront d’abord étuvées puis déroulées en feuilles de bois. Celles-ci seront ensuite séchées, collées les unes sur les autres, puis pressées et poncées. Avec ce procédé breveté, NEOFOR crée des panneaux de BMM (Bois Massif Multicouches), qui sont à la fois plus grands et tout aussi esthétiques que les panneaux en bois massif classiques.

Chiffres clés

100
%
d'énergie renouvelable et de récupération
8 400
de panneaux photovoltaïques
80
empois locaux
créés dans la filière bois

Un pôle énergétique proche de l’autonomie...

Avec cette nouvelle usine, NEOFOR entend développer ses capacités de production tout en maîtrisant ses coûts et son impact sur l’environnement. C’est la raison pour laquelle le Groupe a souhaité que l’usine tende vers l’autonomie en énergie et qu’elle s’affranchisse des énergies fossiles. Pour répondre à ces enjeux, ENGIE Solutions a conçu un pôle énergétique faible carbone qui produit sa propre énergie grâce à un mix énergétique composé uniquement d’énergies renouvelables et de récupération.
 

...qui produit de la chaleur grâce aux déchets de bois

Dans l’usine de Mende, rien ne se perd, tout se transforme. L’intégralité de la production de chaleur nécessaire au fonctionnement du site sera assurée par la consommation des déchets de bois de l’usine (écorces, chutes et copeaux). Ainsi, chaque année, les déchets de bois permettront d’alimenter une centrale de cogénération biomasse de 13 MW de chaleur et un ORC (Organic Rankine Cycle) de 1,5MW d’électricité. L’intégralité du bois récolté sera ainsi valorisée. Des parties les plus nobles jusqu’aux déchets.

Valoriser la chaleur fatale

L’excédent de chaleur produit par la centrale de cogénération biomasse ne sera pas, comme c’est souvent le cas, dissipée dans l’environnement. Elle sera valorisée directement par la vente de chaleur pour un voisin industriel et transformée en électricité par la turbine de cogénération ORC.

Génerer de l’électricité

Afin de limiter au maximum l’impact de cette usine, les besoins en électricité seront couverts par l’installation de 8 400 m² de panneaux photovoltaïques qui permettront de produire chaque année 2 GWh d’électricité. Les quantités produites par cette centrale photovoltaïque et par l’ORC couvriront la majorité des besoins en électricité du process et une partie excédentaire d’environ 1GWh/an sera réinjectée dans le réseau public.

S’affranchir de la volatilité des prix de l’énergie

En produisant sa propre énergie à partir des déchets de fabrication et des panneaux photovoltaïques installés sur le site, en valorisant la chaleur fatale et en revendant l’excédent d’énergie produite, le site de Mende sécurise son approvisionnement énergétique. Mieux, il améliore la rentabilité du projet et s’affranchit totalement de la volatilité des prix du marché de l’électricité. Un avantage particulièrement stratégique dans le contexte actuel.

Parce ce qu’elle répond aux enjeux actuels de décarbonation de l’industrie française, l’unité de biomasse bénéficiera du soutien du fonds chaleur de l’ADEME.

 

Découvrir le communiqué de presse

A voir aussi

Communiqué de presse
  • Économies d'énergies (consommer moins)
  • Energies vertes (consommer mieux)
  • Industries
Communiqué de presse
  • Économies d'énergies (consommer moins)
  • Energies vertes (consommer mieux)
  • Industries
Communiqué de presse
  • Économies d'énergies (consommer moins)
  • Energies vertes (consommer mieux)
  • Industries